Archive for octobre 2006

Mobile Marketing – Press Release : Nokia Service Suite prepares the way for tomorrow’s mobility today

octobre 31, 2006

Technology Innovators already offering Consumer Services

The convergence of cellular and Internet technologies has reached a stage where the future of mobility will be determined by players ready to take the next step. For consumers, using a PC and broadband connection to reach friends and family around the globe has become a familiar procedure. Now with dual mode phones and the increasing availability of home and hotspot wireless LANs (WLANs), consumers can get to the next level.

Nokia today announced Nokia Service Suite, a software solution which automates both the connectivity over the available access methods like cellular and WLAN, and also provides the preferred location and presence specific services to the user. Nokia Service Suite heralds a whole new generation of consumer services for voice, data and rich media. Telio, a leading European broadband telephony provider and technology innovator, is the first to adopt and deploy the technology for consumers.

Nokia Service Suite is capable of simplifying and economizing any communication application – the download and upload of rich media, including pictures, music, video podcasts, email and voice. Nokia Service Suite does this by automating connectivity and achieving the most convenient combination of cellular and WLAN access.

Alan Duric, Chief Technology Officer and co-Founder of Telio said about the Nokia Service Suite: « The combination of Nokia’s powerful solution and Telio’s flexible technology platform has enabled a whole new world of possibilities that go well beyond VoIP. As a core technology, I see Nokia Service Suite creating a wave of innovation in the mobile industry and revolutionizing the way people will communicate in future. »

« Nokia Service Suite opens up great new business potential for new and existing services that can be seamlessly deployed by providers and easily consumed by end-users. Telio has proven to be a valuable front runner in the adoption of our technology for consumers. We are delighted with the close cooperation, » said Markku Rauhamaa, Vice President of Local Interactions at Nokia Emerging Business Unit. « All the elements are now in place for the public to enjoy a richer, more economical and accessible mobile experience. »

The possibilities enabled by Nokia Service Suite are already being commercially deployed by service providers like Telio as well as Information and Communications Technology (ICT) companies, including Fujitsu Services Oy.

Nokia Service Suite is available today for all Nokia WLAN enabled dual mode devices, both Nokia Nseries and Nokia Eseries devices. Equally important, the Nokia Service Suite is an open platform that can be used for other WLAN enabled devices. For example, the Nokia N80 Internet Edition is a multimedia computer optimized for Internet Calls. The VoIP framework, based on SIP-protocol is integrated into its user interface, so making an Internet Call on the Nokia N80 Internet Edition is as easy as making a regular voice call, only the call is carried over WLAN.

Nokia Service Suite makes its official debut and will be demonstrated at VON Europe Autumn 2006 Conference in Berlin Germany on November 6 – 8.

Nokia – ShowPressRelease

technorati tags: , , , , , , , , , , , , , , ,

Boost Mobile & AirG Roll out Mobile Marketing Campaign – Get Hookt up with a New Ride Customized by West Coast Customs

octobre 30, 2006

IRVINE, Calif. & VANCOUVER, British Columbia–(BUSINESS WIRE)–Boost Mobile®, a lifestyle-based telecommunications brand that develops and distributes wireless communications products for the youth market, and AirG, a global leader in powering mobile communities and wireless social networking, announced today the launch of a multi-channel mobile marketing campaign to promote Boost Hookt – a popular mobile social networking product in the United States.

Between October 15, 2006, and January 15, 2007, Boost Hookt customers that sign up to the Get Hookt Up With A New Ride promotion are eligible to win a brand new Dodge Charger fully customized by West Coast Customs – the Kingz of Customs.

“Boost Hookt has been extremely popular with our customers since it launched last year, and we expect this new marketing campaign to take Boost Hookt adoption to the next level,” said Boost Mobile Director of Value Added Services Craig Thole. “We are excited to be working with West Coast Customs and AirG in launching this unique multi-channel promotion that uses innovative products and services to acquire customers and strengthen our customer facing value proposition.”

The Get Hookt Up With a New Ride mobile marketing campaign will be promoted across multiple channels, including mobile, retail and online, including a MySpace interactive presence. To participate in the promotion Boost Mobile users across the United States can visit BoostLIVE (www.boostlive.com) for methods of entry and official rules. At the close of the campaign on January 15, 2007, one Boost Hookt customer will be driving home in a brand new Dodge Charger courtesy of Boost Mobile, AirG and West Coast Customs.

“We’ve all seen the awesome talent of the West Coast Customs team on television, and their customization work on this Dodge Charger clearly embodies the same spirit of self expression and individuality as Boost Hookt customers,” said Frederick Ghahramani, Director, AirG. “We are delighted to be working with Boost Mobile and West Coast Customs in demonstrating the commercial potential of mobile social networks for advertisers, media companies and mobile operators.”

All custom auto-body work and vehicle modifications for the Get Hookt Up With a New Ride mobile campaign were performed by West Coast Customs and include 22” Lexani Sterling Rims, Toyo Tires, a complete WCC Orion custom audio system, custom stainless exhaust system, tinted windows and a Rex Billet grill. West Coast Customs will also furnish the Runner Up Prize Pack, which includes 1 WCC 17” all-in-one wide screen monitor with removable DVD, 1 WCC 800 WATT Mono Block Subwoofer amplifier and 2 WCC 10” 400 WATT Subwoofers, collectively worth more than $2,000.

“West Coast Customs is always on the lookout for new and innovative ways to showcase our talents and to promote our custom vehicle concepts to new and existing fans,” said Ryan Friedlinghaus, CEO, West Coast Customs. “We are thrilled to be working with Boost Mobile and AirG on this national mobile promotion and entertaining our fans in a whole new way.”

Boost Hookt is a private-label mobile community powered by AirG. Hookt has multiple unique features such as instant messaging, picture profiles, blogging, public and private messaging, and targeted promotions and contests, and comes complete with AirG’s suite of mobile community software, including the Community Marketing Engine, Community Patrol, Community Storefront, Community Marketing Toolkit and Micro-Community Interface. Mobile users can access Boost Hookt via a browseable version through the Boost LIVE deck or through downloadable and embedded versions on Boost Mobile handsets.

Boost Mobile & AirG Roll out Mobile Marketing Campaign – « Get Hookt up with a New Ride Customized by West Coast Customs »

technorati tags: , , , , , , , , , , , , , , ,

Peugeot Completes Mobile Marketing Campaign

octobre 27, 2006

The mobile marketing firm, Puca has announced that it has completed a mobile phone based advertising campaign in Ireland, to launch the new Peugeot 207 motorcar. The campaign, which included billboard, mailing, press and radio advertising, encouraged target customers to download a link to a mobile internet website which they could view on their handset. It has resulted in a large volume of responses, and with 40% of respondents providing personal contact details, the campaign has proven to be very successful in generating test drives.

Peugeot is one of the first in Ireland to use mobile internet marketing and to integrate it across an entire campaign.

Vincent Delettre, CRM manager, Peugeot Ireland said, « The real advantage of mobile internet marketing was being able to introduce much more creativity, colour, interactivity and fun to our mobile marketing. The results have been very strong to date. They certainly justify our plan to allocate a larger proportion of our advertising budget to mobile. »

Puca has undertaken a number of surveys into the use of mobile marketing. Its latest research shows the Irish market for mobile marketing growing to EUR17 million, or 1% of the total advertising market in Ireland in 2007. P?forecasts this to grow very substantially to 5% of the total advertising market by 2010, with a value of over EUR100 million.

Peugeot Completes Mobile Marketing Campaign

technorati tags: , , , , , , , , , , , , , ,

Mobile Marketing – Press Release : Verizon Wireless Customers Can Now ‘Flash-Enable’ Their Phones With New Get It Now Applications

octobre 26, 2006

BASKING RIDGE, N.J. and LAS VEGAS, Oct. 25 /PRNewswire/ — Beginning today, Verizon Wireless customers can experience a fresh look and feel on a range of new Get It Now(R) applications as Verizon Wireless marks another mobile phone first with new technology that enables richer mobile experience, and the introduction of popular content previously found only on the PC. The technology, called Adobe Flash Lite, beefs up graphics and animation for Get It Now downloads, including games, ring tones and productivity applications.

Verizon Wireless, along with some of the leading content providers, launched several Get It Now applications today that rely on this new advance in mobile technology, including:

– The Weather Channel(R) – Download this easy to use, graphic-rich application from The Weather Channel to get forecasts, maps in motion and severe weather alerts.

– NBC’s The Office Games from Indiagames – Play as an office slacker and compete in different office-games that include waste paper basketball, balancing files, fighting a paper war, chair racing and table golf.

– Jungle Jim(TM) and Extreme Hangman(TM) from SkyZone Entertainment – Play the world’s two best time-killer games. The traditional hangman takes an absurd twist of comical proportions while Jungle Jim adventures through the jungle by swinging, hopping and avoiding obstacles.

– MovieGoer from Zingy – Find a flick with just a few clicks with this nationwide source for movie show times, theaters, reviews, posters and more.

– Shockwave(TM) Minis by Shockwave.com – Over 30 fun easy-to-play mini games – puzzles, sports, action and more, including Nickelodeon’s « SpongeBob SquarePants » and MTV’s « Pimp My Ride. » Choose Shockwave Minis Unlimited for unlimited access to all the games for one low monthly subscription price, or Shockwave Minis Arcade to purchase credit packs redeemable for individual Minis.

« We’re committed to providing our customers with the best experience on their mobile phones, » said Ray Taylor, executive director of data and multimedia services for Verizon Wireless. « All of these applications take advantage of the newest advancements in Flash, giving our Get It Now customers exciting, fresh content that makes their mobile experience even better. »

These new Get It Now applications are currently available on four phones from Verizon Wireless, including The V (LG VX9800), Motorola RAZR V3c and V3m and Samsung SCH-a950. Flash Lite is expected to be available on additional handsets in the coming weeks. Download charges for Get It Now applications vary and airtime charges apply when browsing, downloading and using certain applications. Customers need a Get It Now-enabled handset and Verizon Wireless digital service to access the Get It Now virtual store.

About Verizon Wireless

Verizon Wireless owns and operates the nation’s most reliable wireless network, serving 54.8 million voice and data customers. Headquartered in Basking Ridge, N.J., Verizon Wireless is a joint venture of Verizon Communications (NYSE:VZ) and Vodafone (NYSE and LSE: VOD). Find more information on the Web at www.verizonwireless.com. To preview and request broadcast-quality video footage and high-resolution stills of Verizon Wireless operations, log on to the Verizon Wireless Multimedia Library at www.verizonwireless.com/multimedia.

Press Release: Verizon Wireless Customers Can Now ‘Flash-Enable’ Their Phones With New Get It Now Applications (MobileBurn)

technorati tags: , , , , , , , , , , , , , , , ,

Marketing Mobile : RIM propose de se passer de son serveur de mails

octobre 25, 2006

RIM vient de dévoiler une mise à jour de son serveur pour entreprises, leur permettant de déployer des applications mobiles sur les terminaux de leurs utilisateurs. BlackBerry Enterprise Server for Mobile Date System Applications, qui prend place derrière le firewall de l’entreprise, autorise l’installation et l’accès à des applications sans passer par un serveur d’emails. Aussi, les utilisateurs équipés d’un terminal BlackBerry et d’un client MDS peuvent-ils accéder directement à une batterie d’outils sans nécessairement être connectés à un compte mail, tout en bénéficiant des mêmes niveaux de sécurité que ceux entourant le push mail de RIM.

Cette nouveauté s’inscrit dans la volonté de RIM de dépasser le champ de la messagerie mobile. L’idée est de se baser sur les fonctions de base de BlackBerry pour relier les utilisateurs à une plus large variété de données et d’applications. Partant, les éditeurs tiers peuvent également utiliser les services de données MDS pour « blackberryser » leurs outils.

RIM propose de se passer de son serveur de mails – Actualités Mobilité – Le Monde Informatique

technorati tags: , , , , , , , , , , , , , , ,

MMA mise sur le marketing mobile pour sensibiliser les jeunes

octobre 25, 2006

Investi dans la prévention des risques routiers, MMA a lancé un éthylotest sur son site mobile. Fort des 60.000 tests réalisés sur un mois, le groupe a testé une campagne par MMS, dont le taux de clics a atteint 6 %. Retour sur cette expérience.

Si les campagnes de marketing mobile restent quelque peu boudées pour l’heure par les annonceurs, MMA a choisi de se lancer et de tester l’efficacité du média. Depuis cet été, le groupe d’assurance mutuelle a pris le chemin de traverse de l’Internet mobile et du MMS pour faire passer de manière ludique, mais efficace, son message de prévention des risques d’accident de la route liés à l’alcool au volant. Les premiers retours étant plus que satisfaisants, MMA envisage de réaliser d’autres vagues d’envois de MMS auprès de cette jeune population.

Ces messages de prévention peuvent par exemple passer par différents dossiers rédactionnels thématiques, mais également par des quizz et trois grands jeux-concours organisés au cours de l’année sur le site Web. Ces dernières années, MMA a beaucoup développé la partie interactive du site, avec l’ouverture d’un blog, le lancement de jeux vidéos, de BD interactives, le tout offert gratuitement aux internautes. Toutefois, MMA a constaté que le téléphone mobile devenait progressivement le média des jeunes par excellence, avec 95 % des 18-24 ans en possession d’un téléphone portable, qui est allumé 16 heures sur 24, selon le directeur de la communication.

« Nous recherchons les médias qui bénéficient d’une écoute et d’une attention de la part de la jeune génération. Nous travaillons par exemple, beaucoup auprès des rédactions des stations radio à destination des jeunes », précise-t-il. Face à un média qui est encore peu encombré, MMA a donc saisi l’opportunité du mobile pour toucher les jeunes, et pour faire passer un message qui n’est pas forcément facile à véhiculer. C’est pourquoi, le groupe d’assurance mutuelle a décliné début 2005 ses services et informations utiles sur un site Internet mobile, en les adaptant au média : ce site compte une dizaine de dossiers, de quiz, et autres jeux.

Mais pour cet été, MMA a voulu aller plus loin et a mis en œuvre sur ce site mobile ZT (pour ZéroTracas) un éthylotest très simple, accessible depuis Gallery. Ce test d’alcoolémie dont la valeur est purement indicative bien sûr, ne se substituant pas à un véritable test, se compose de quelques questions sur la morphologie et la consommation d’alcool du mobinaute. En fonction des données entrées, le test affiche un feu vert ou rouge. Pour relayer ce nouveau service, MMA a communiqué sur le site mobile de Gallery et a affiché différentes bannières sur les portails de Orange et de SFR, dans les pages cinéma et sorties.

« Notre service a rencontré un vif intérêt, car sur le premier mois nous avons enregistré pas moins de 60.000 tests effectués », indique Stéphane Daeschner. Fort du succès de ce service, MMA a choisi de prolonger cette initiative en réalisant le 12 octobre dernier une campagne de communication via MMS auprès de 5.000 étudiants abonnés opt’in d’Orange. Le groupe a envoyé entre 18 et 19 heures un MMS qui ne comportait pas d’image, uniquement un lien avec comme message « Ton mobile, un éthylotest ? Clique sur le lien Zerotracas.com ».

Taux de clic de 6 % sur le lien MMS

« Ce système d’alerte mobile nous permet de sensibiliser les jeunes en amont, juste avant une soirée étudiante et de les inciter à tester leur alcoolémie avant de prendre le volant. En effet, les conseils et les informations liées à la sécurité routière restent toujours un peu abstraits et en soirée, on n’a pas toujours un éthylotest sur soi. L’alerte et le test s’avèrent de bons moyens de garder ces questions présentes à l’esprit », précise le directeur de la communication.

Sur cette première vague d’envois du jeudi 12 octobre, MMA affiche des résultats très satisfaisants. « Nous avons enregistré un de taux de clics sur le lien du MMS de 6 %, quand les campagnes MMS en recueillent normalement autour de 3 % », précise Céline Pavillon, en charge de la mise en œuvre du projet pour l’agence de conseil en communication Entre nous soit dit. MMA pense donc reconduire cette campagne sur plusieurs vagues, et devra également être testée le samedi en début de soirée. « Ce service n’est pas conçu comme une opération ponctuelle, nous travaillons dans une logique de pérennité. Via ce MMS, les jeunes peuvent archiver le site dans leurs signets et revenir autant de fois qu’ils le souhaitent, tout cela toujours gratuitement. Le but de cette campagne, c’est que cette pratique devienne un réflexe chez les jeunes », indique Céline Pavillon.

Autre enseignement que tire MMA par rapport à cette campagne : l’importance de croiser les médias Web et mobile. Si le site mobile avait été conçu de manière déconnectée du site Web, depuis septembre, ZeroTracas.com propose également ce test d’alcoolémie, afin de jouer la complémentarité entre les deux sites. Pour assurer des renvois de trafic entre les deux médias, MMA propose également une passerelle entre les deux sites. « Nous proposons notamment la possibilité aux internautes de demander le lien vers le site mobile gratuitement depuis le site Web, via un service WebtoGallery. L’internaute entre alors son numéro de téléphone, qui n’est ensuite ni conservé ni réutilisé, et reçoit l’adresse Internet mobile par MMS. Le coût de l’envoi est complètement pris en charge par Gallery », précise Céline Pavillon. L’importance restant délivrer ce même message de la façon la plus efficace possible.

MMA mise sur le marketing mobile pour sensibiliser les jeunes

technorati tags: , , , , , , , , , ,

Mobile Marketing : Opera Mini Now Available for Treo and BlackBerry Devices

octobre 24, 2006

Today in Norway, Opera Software announced the availability of its Opera Mini browser software for Palm Treo and RIM BlackBerry devices.

Opera Mini, a free mobile internet browser, offers users an alternative for surfing the internet from their mobile devices. The company hopes to give users a faster, more secure and dynamic online experience. The free browser was launched in February of this year and so far has rendered over 1 billion web pages, and boasts over 7 million users globally.

Opera Mini is available for free download at www.mini.opera.com.

Opera Mini

technorati tags: , , , , , , , , , , , , , ,

Musique sur mobile : SFR casse ses prix

octobre 24, 2006

L’opérateur mobile divise par deux ses tarifs pour pousser ses abonnés au téléchargement.

ET SI c’était le prix ? Face à la faiblesse de ses ventes de musique sur téléphone mobile, l’opérateur SFR a décidé de prendre le taureau par les cornes en divisant par deux ses tarifs. À partir du 7 novembre, le prix du téléchargement d’un titre à l’unité passera de 1,99 euro à 0,99 euro aussi bien à partir des mobiles que sur la plateforme Web de vente de musique. Ce réajustement marketing positionne désormais l’opérateur de téléphonie mobile sur un pied d’égalité avec iTunes, le site de téléchargement d’Apple. SFR va également proposer de télécharger l’album entier d’un artiste, soit 15 titres, pour 9,90 euros.

L’objectif de cette baisse des prix est d’« accélérer la pratique du téléchargement de musique sur les mobiles », indique-t-on chez SFR. En décembre, par la voix de Jean-Marc Tasseto, son directeur général adjoint, l’opérateur avait annoncé avoir écoulé 340 000 titres. Depuis, les résultats stagnent. Sur son service de vente de musique, SFR revendique « 350 000 achats par mois », mais veut atteindre « un million en 2007 et la place de leader devant iTunes ». Le succès n’est donc pas au rendez-vous, malgré les nombreuses opérations de communication et de promotion. Un exemple : SFR propose actuellement à tout nouvel abonné 3G la possibilité de télécharger gracieusement dix titres.

Un modèle économique encore fragile

Cette baisse de prix consentie est donc un pari lourd de conséquence. D’autant que les modèles économiques concernant la vente de musique numérisée sur les réseaux demeurent fragiles. La marge dégagée est au mieux minime, au pire inexistante sur ces plates-formes. Apple, qui bénéficie pourtant du leadership mondial en la matière, gagne essentiellement de l’argent sur la vente de son baladeur numérique, l’iPod.

Difficile dans ces conditions pour SFR de tirer son épingle du jeu. D’autant que l’opérateur n’a pas demandé aux maisons de disques de baisser leurs prix de gros sur la musique. « On ne baisse pas la rémunération des ayants droit, souligne Jean-Marc Tasseto, il s’agit d’un réajustement unilatéral des tarifs ». Un sacrifice rendu nécessaire pour décider les clients SFR à adopter un téléphone 3G.

Musique sur mobile : SFR casse ses prix

technorati tags: , , , , , , , , , , , ,

Marketing Mobile : NRJ Mobile lance le téléphone portefeuille avec le CIC-Crédit Mutuel Mobilité

octobre 23, 2006

Les fonctionnalités du téléphone portable ne cessent de se multiplier. Après les transactions d’argent par SMS proposées par la Caisse d’Epargne, l’opérateur virtuel NRJ Mobile et le Crédit Mutuel viennent d’annoncer le lancement pour la fin novembre d’un système de paiement par mobile.

Le projet a été mené par sept entreprises : le CIC-Crédit Mutuel, NRJ Mobile, Mastercard, Gemalto, InsideContactless, Sagem Communication et Sagem Monétel. Le Crédit Mutuel, actionnaire du MVNO, a financé en grande partie ce nouveau système de paiement.

Pendant 6 mois, et uniquement à Strasbourg, 200 clients tests disposeront d’un combiné équipé d’une puce sans contact-NFC (Near Field Communication) et d’une carte SIM intégrant une application de paiement développée par Eurocard / Mastercard. Ce téléphone-carte de paiement pourra être utilisé chez une cinquantaine de commerçants.

Pour payer avec son téléphone, c’est très simple : il suffira au client de présenter son téléphone devant une borne dédiée fournie également par Sagem et de composer son code confidentiel pour valider la transaction. Une nouvelle présentation de son téléphone devant la borne confirme alors le montant et la validité de la transaction effectuée.

Ce service, mis à part le fait que le téléphone n’entre pas en contact avec la borne, est identique au paiement par carte bancaire. Selon la banque, il s’annonce comme particulièrement efficace en matière de sécurité. En effet, l’application, qui répond au standard EMV (Europay, Mastercard, Visa), est inviolable si l’on ne connaît pas le code secret, aucun chiffre n’étant visible sur la carte SIM.

Si l’expérience est un succès, elle pourrait être généralisée pour 2009. Des sociétés comme UGC se montrent même déjà intéressées. Selon Nicolas Guilbert, directeur marketing chez NRJ Mobile, le service, qui « transmet le paiement en quelques dixièmes de secondes », permet de réduire « considérablement les files d’attente traditionnellement longues dans les cinémas de l’enseigne ».

Les responsables du projet se montrent néanmoins prudents, l’échec du porte-monnaie virtuel Monéo ayant marqué les esprits des éventuels investisseurs. A cet effet, le porte-parole du groupe bancaire a annoncé que « cette période d’expérimentation permettra d’analyser le comportement des clients et de prendre en compte les besoins des commerçants pour un futur déploiement massif ». Quoiqu’il en soit, un portable qui ne sert qu’à téléphoner pourrait vite devenir ringard ! Gare aux distraits qui égareraient leur nouveau portefeuille…

NRJ Mobile lance le téléphone portefeuille avec le CIC-Crédit Mutuel Mobilité – Atelier.fr

technorati tags: , , , , , , , , , , , , ,

Mobile Marketing – Press Release: Nokia launches WidSets

octobre 20, 2006

Nokia launches WidSets, boosting Web 2.0 services on mobile phones

October 03, 2006
Espoo, Finland – Nokia today announced WidSets, a phone manufacturer-independent Web 2.0 service, that automatically multicasts preferred RSS feeds and user-generated content. With WidSets, Nokia highlights the power behind the evolution of Web 2.0 – the people, the content they produce and the social networks dynamics, facilitating how mobility enhances Web 2.0’s use and enjoyment.

« Immediate access to information is expected by people today, thus we wanted to make it easy for everybody, from an individual blogger to a web service provider, to automatically have mobile access to website content, » said Dieter May, Vice President and Head of Nokia Emerging Business Unit. « We also believe WidSets will be attractive to new users who are not so familiar with Web 2.0. The easiest way to get started is to visit the WidSets website at www.widsets.com, create an account, browse the Library, and start exploring the service. »

WidSets allows users to build a Content Library, freely choosing from RSS feeds to blog posts to photo uploading sites that are multicasted to any new generation Java(TM) enabled mobile devices. WidSets keeps such content updated and forms a symbiotic relationship with the web, enabling both mediums to work as one.

WidSets is mobile phone browser-independent and comes to market with a vast array of features that truly put the user in the driving seat. Widsets Templates allow users to include their own websites or blogs, for their own private use or that of others they choose. Collaborative filtering allows the community to enrich the Widsets Library by providing suggestions for new content that a user did not know about. The WidSets User Interface uses a process of « choose and set » that makes Widsets operative within seconds. Best of all, signing up to WidSets is free of charge and using WidSets is optimised for minimal data consumption.

« We wanted WidSets to be fun to use, so we based the user interface on great-looking and dynamic mini-applications called widgets that automatically receive updates from websites that people normally visit several times a day, » continues Dieter May. « Whenever the information on a community, blog, or news service is updated, the widget notifies the user about it, so that the information can be viewed right away, regardless of where the user is located. And if users can’t find their favorite internet service on WidSets, they can easily create and publish widgets themselves, and share the content with others. »

WidSets is about broadening media reach to mobile phones, including content and its community affinity. WidSets simply connects people to what they enjoy the most.

Press Release: Nokia launches WidSets

technorati tags: , , , , , , , , , , ,

Marketing Mobile : Virgin Mobile lance sa première offre mobile en Libre Service

octobre 20, 2006

Virgin Mobile va lancer en novembre 2006 le premier mobile disponible en libre service, sans engagement, prêt à emporter et à utiliser.

Le mobile instantané à 49 € est idéal pour accéder à une première offre mobile sans avoir forcément à s’engager. Il comprend un téléphone Nokia 1600 et un crédit de 25 € de communication pour passer ses premiers appels.

Le premier mobile instantané permet d’éviter ainsi les interminables files d’attentes lors des achats en magasin, et toutes les démarches administratives d’ouverture d’une ligne téléphonique sur place.

Le Pack Libre Service contient :

Un téléphone Nokia N1600
Une carte SIM prépayé Virgin Mobile avec jusqu’à 25 € de communication

Virgin Mobile lance sa première offre mobile en Libre Service / PDAfrance.com

technorati tags: , , , , , , , , ,

Social Network : Second Life, ou le nouveau business des mondes virtuels

octobre 20, 2006

Près d’un million d’avatars sont des résidents à part entière de la communauté virtuelle Second Life, dans laquelle se développe une véritable économie: 500.000 dollars y changent de mains chaque jour et un millier de personnes en vit.

Connaissez-vous Adam Reuters? Comme son nom le suggère, c’est un chef de bureau de l’agence de presse Reuters. Sa seule particularité, c’est qu’il est chef d’un bureau 100% virtuel, qui vient d’ouvrir ses portes dans Second Life. Cette communauté virtuelle en 3D accueille près d’un million d’utilisateurs aujourd’hui et autant d’avatars, mais aussi de nombreuses marques, des e-commerçants, des artistes et des performers en tout genre.

Chacun peut y créer son propre territoire virtuel et y développer toutes sortes d’activités, lucratives ou non. Second Life dispose même de sa propre monnaie (le Linden Dollar), et il s’y dépense en moyenne 400.000 à 500.000 dollars par jour pour l’achat de biens ou de services divers, matériels ou immatériels.
La prestigieuse université américaine Harvard y dispense des cours de droit, CNET Networks (maison mère de ZDNet.fr) y a construit une réplique à l’identique de son siège social, la chaîne d’hôtels de luxe Starwood y teste le nouveau design de ses établissements et le constructeur automobile Toyota a également choisi ce nouvel Eden virtuel pour introduire son nouveau modèle Scion xB.

Banques, universités et e-commerces sont au rendez-vous

Même la banque Wells Fargo dispose de son île dans Second Life et la compagnie Million of Us, qui conseille les marques sur le meilleur moyen d’utiliser ces nouveaux mondes virtuels pour assurer leur promotion, y organise des réunions de travail virtuelles.

Au mois d’août dernier, la chanteuse Suzanne Vega y donnait son premier concert live et son homologue Regina Spektor a pris pour habitude d’organiser des « bœufs » entre amis dans son loft virtuel. Début octobre, la compagnie Sun Microsystems était la première entreprise du classement Fortune 500 à organiser une conférence de presse virtuelle dans Second Life.

«Les gens font toutes sortes de choses dans Second Life, explique son fondateur Philip Rosedale, qu’il s’agisse de se retrouver entre amis, de construire la maison de ses rêves, de récolter de l’argent pour des œuvres de charité, de donner des conférences, d’enseigner, de faire de l’art, de créer des biens et des services qui seront vendus aux autres résidents, d’apporter de l’aide à ceux qui en ont besoin, d’éditer un journal ou de tomber amoureux… Tout ce que vous pouvez imaginer.»

Le Congrès américain se penche sur les revenus réalisés

Ils y font aussi beaucoup de business. Son créateur estime qu’un bon millier de personnes vivent des activités qu’ils ont développées dans cette communauté virtuelle. Après y avoir passé des heures et des heures, Michael Buckbee, un résident de Virginia Beach, a ainsi créé Fabjectory, une start-up qui fabrique sur commande des statuettes de leurs avatars pour les utilisateurs de Second Life.

Des avatars qu’American Apparel, dont les boutiques virtuelles ont pignon sur rue dans cet univers en 3D, habille de façon originale. Et qui peuvent partir en vacances sur Stagecoach Island, une île virtuelle créée de toute pièce par la société Swivel Media basée à San Francisco.

Le Congrès américain commence d’ailleurs à se pencher sur le développement exponentiel de ces économies virtuelles et sur la manière de taxer les revenus qu’elles génèrent. Il n’y a pas de raison, estiment notamment certains de ses membres, qu’on puisse vendre une discothèque virtuelle dont on a développé la clientèle d’avatars et convertir le fruit de cette vente en dollars sonnants et trébuchants, sans déclarer la plus-value réalisée au fisc.

Second Life, ou le nouveau business des mondes virtuels – Actualités – ZDNet.fr

technorati tags: , , , , , , , , , , ,

Mediacontacts et MSN s’interrogent sur l’avenir du marketing interactif

octobre 20, 2006

En partenariat avec MSN, Mediacontacts, réseau interactif de MPG (groupe Havas), s’est interrogé jeudi matin sur l’avenir du marketing interactif…

Multiplication des écrans, fragmentation de l’audience, participation des internautes,.. le monde des médias connaît un grand chambardement et MediaContacts, branche interactive de MPG, filiale d’achat d’espace de Havas, s’est associé à MSN, pour organiser jeudi matin à Paris une matinée pour s’interroger sur l’avenir du marketing interactif.

« Avec plus de 27 millions d’internautes, en croissance de 13% par an, et un chiffre d’affaires publicitaire de 1 milliard d’euros pour le seul premier semestre, en croissance de +57%, le web est désormais un média incontournable en France. Les frontières s’estompent entre le online et le offline et la mission de Mediacontacts est d’accompagner les annonceurs dans ce nouveau monde, de plus en plus stratégique mais également de plus en plus complexe » a expliqué en introduction Pascal Dassieux, DG de Mediacontacts.

Venu officialiser le lancement de Microsoft Digital Advertising solutions, Olivier Marcheteau, DG de MSN France a confirmé cette vision en précisant que cette nouvelle régie allait non seulement commercialiser les espaces publicitaires de MSN, MSN video, Windows Live mais également ceux de Xbox live sur console de jeu ou ceux de Office online, complément des logiciels bureautiques Office. Marc Bresseel, Directeur commercial EMEA de MSN, est également venu rappeler le potentiel publicitaire de Windows Live Messenger pour les marques, avec de nouveaux formats comme les packs de personnalisation ou les « bots » permettant aux internautes de communiquer .. avec une marque. « C’est l’engagement maximal entre un consommateur et un annonceur » a-t-il expliqué.

Directeur général d’Orange Mobile France, Jean-Noêl Tronc a sa part rappelé le poids qu’avait pris le téléphone mobile, adopté par 80% des français, dans le paysage audiovisuel, et l’importance d’intégrer ce « 4e écran » dans les plans médias des annonceurs. Il a également souligné la montée en puissance de l’internet mobile, touchant plus de 13,4 millions de mobinautes français et l’essor de la télévision mobile, surprenant même les sages du CSA. Longtemps en charge de la stratégie d’Orange, Jean-Noël Tronc a enfin invité les invités de Mediacontacts à méditer sur le potentiel du marketing mobile, quand il combinera le haut débit, le permissive marketing, la géolocalisation et le m-paiement…

Fragmentation des écrans, convergence télévision et internet, personnalisation des services mais également participation des internautes : tous ces concepts étaient également au cœur de la présentation de Dominique Delport, directeur général de MPG France et de Don Epperson, Directeur général monde de MediaContacts. Très attentifs aux révolutions technologiques, les deux hommes ont rappelé la nouvelle donne pour la télévision, avec la multiplication des chaînes et l’arrivée des magnétoscopes numériques, pour la presse, avec la montée en puissance du web, des webzines, des blogs ou du RSS, mais également pour l’affichage, avec le développement du papier numérique et l’introduction de l’interactivité, grâce à bluetooth ou à la technologie NFC. « La période est marquée par cette triple révolution technologique et par l’introduction du temps réel. Cela oblige une agence comme MPG à investir en amont, pour optimiser le ciblage, et bien entendu en aval, pour améliorer la mesure des campagnes publicitaires » a expliqué Dominique Delport.

Anthropologue chez Microsoft, Anne Kirah a conclu cette matinée en dessinant le profil du consommateur de 2010, établi grâce à ses observations des adolescents d’aujourd’hui. Premier constat : la génération digitale ne partage plus forcément les valeurs des baby boomers. Née avec l’internet ou le téléphone mobile, cette génération n’oppose pas le monde réel et le monde virtuel. « Un sentiment n’est jamais virtuel » souligne Anne Kirah. L’anthropologue a également expliqué que cette génération savait gérer l’hyperinformation (utilisation des bons outils, optimisation du temps), qu’elle s’assumait radine (« je trouverai moins cher sur internet ») et cynique (« si le produit ne me plait pas, je n’hésite pas à changer »), et imposera de plus en plus son pouvoir sur sa famille, ses amis et ses futurs collègues de travail.

En conclusion, Mediacontacts et MSN ont confirmé la généralisation du numérique pour les médias et la nécessité pour les marques de bâtir une relation de confiance avec les internautes. L’heure est au changement. Reste à savoir si les annonceurs sauront désormais adopter la bonne stratégie..

NetEconomie :: Mediacontacts et MSN s’interrogent sur l’avenir du marketing interactif

technorati tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Wireless: Mobile marketing in an ink blot

octobre 19, 2006

The twentysomething with the ponytail races down the steps to the platform to find that she has just missed her subway and will have to wait seven minutes for the next one.

She is unperturbed about the unexpected delay. She pulls out her cellphone, snaps a picture of a corner of the movie poster on the other side of the tracks and, a few seconds later, she has a list of show times at neighborhood theaters on her handset as well as a review of the film. With one more click, she can watch the trailer and buy tickets.

In Japan, this scene is so common as to border on the banal, and the technology that makes it possible, QR codes, is so widespread that it is employed in dozens of retail industries. In Europe and North America, a handful of imitators are looking to the QR model to try to give « point and click » a whole new meaning outside Asia.

QR, or quick response, codes are a similar to bar codes except they are square, look a bit like an ink blot and contain much more information. In Japan and South Korea, QR codes are used to link directly to a Web site, as in the case of the subway poster, saving the user the need to type an address on the tiny keypad of the phone. As marketers seek an edge on competitors, QR codes are appearing practically everywhere in Japan.

« Somebody can go to the meat section of some supermarkets in Japan and use a QR code to find out what the cow ate, where it came from and where it was processed, » said Junn Chanoki, the Tokyo-based head of food and agribusiness research for Rabobank, a Dutch investment bank. « Ninety percent of Japanese have a mobile phone, and most phones are connected to the Internet, so the number of potential users is enormous. »

QR codes are now popping up on Japanese business cards, allowing somebody to snap a picture with a cellphone and save the bother of entering a new contact’s information. Last month, McDonald’s began putting the codes directly on food packaging so that Japanese diners could get nutrition information instantly.

Denso Wave, a Japanese electronics company, created QR codes in 1994 to track car parts, employing hand-held devices that are still in use. Although it patented the process, the company allowed anybody to create QR codes without having to pay a licensing fee. That helped the technology take off.

But that by itself would not have been enough to guarantee the code’s ubiquity, said Daniel Scuka, the editor of Wireless Watch Japan, an online publication.

« QR codes have been a great success in Japan because phone carriers confronted this in a systemic way, with all of them using the same technology, » he said – a potential lesson for carriers in Europe and the United States.

When QR codes first came into use about five years ago, software had to be downloaded onto phones that allowed the handset to decipher the code once it had been photographed. Now, most phones sold in Japan have the software built in, or it can be downloaded directly to the handset.

« The power of QR is that it is easy to use and potentially turns anything into a direct connection between advertiser and client, » said Kent Wertime, the Bangkok-based president for the Asian operations of OgilvyOne, a digital and direct marketing agency.

While QR codes have had success in Japan and South Korea, they have not made the leap to the rest of Asia, Europe and North America. MobileTag, developed by the French company Abaxia, and ShotCode, created by a Swedish-Dutch start-up called OP3, are similar to QR codes and could be the early favorites to grab market share outside Asia, should the technology catch on.

Wireless: Mobile marketing in an ink blot – Technology – International Herald Tribune

technorati tags: , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Marketing Mobile : Quand le téléphone mobile remplace la carte orange et évite d’attendre aux guichets

octobre 19, 2006

La RATP et la SNCF lancent avec Bouygues Telecom l’expérimentation des cartes orange sur téléphone.

A PARTIR du mois prochain, une poignée d’usagers du métro parisien débuteront une expérimentation originale : ils pourront passer les portillons avec leur téléphone portable, en l’utilisant comme un passe Navigo. Et recharger leur abonnement directement de chez eux via leur mobile. Depuis plusieurs mois, la RATP et la SNCF travaillent sur ce projet avec Bouygues Telecom et commenceront en novembre les tests en grandeur réelle. « Une centaine de voyageurs sont en cours de sélection, pour composer un panel représentatif des passagers de l’Île-de-France », explique Patrick Vautier, directeur marketing de la RATP. Ces voyageurs utiliseront un nouveau type de téléphone, muni d’une puce sans contact, fabriqué par le français Sagem et le japonais Nec. Ce test devrait durer jusqu’au début de l’année prochaine.

De telles expérimentations réservent parfois des surprises. « Au Japon, lors des tests, on s’est rendu compte que les consommateurs tapaient violemment leur téléphone sur la borne au lieu de la passer dessus ! », raconte Laurent Herbillon, directeur du développement des nouveaux services chez Bouygues Telecom.

Ce service sera disponible pour le grand public au plus tôt fin 2007, début 2008. Tout dépend de la vitesse à laquelle les fabricants pourront produire ces nouveaux portables à un prix raisonnable. Car des adaptations par rapport à un mobile classique sont nécessaires. Il faut par exemple que le système fonctionne même quand la batterie du téléphone est vide, ne serait-ce que pour ne pas rester coincé dans une station de métro ! Au sein de l’association française des opérateurs mobiles (Afom), Orange, SFR et Bouygues Telecom ont d’ailleurs publié la semaine dernière un livre blanc à l’adresse des fabricants de portables sur le schéma technique qu’ils préconisent pour les mobiles sans contact, grand marché de demain.

Pour le consommateur, il faudra changer de téléphone mobile et acheter un modèle muni d’une puce sans contact. Celui-ci ne sera ni plus gros, ni plus lourd, et rapidement au même prix que les terminaux d’aujourd’hui car les opérateurs visent un marché de masse. Autre sujet : pour bénéficier de ce service dans les transports en commun, faudra-t-il en plus payer un abonnement mensuel, ou reverser quelques centimes sur chaque transaction ? Il est encore trop tôt pour le dire.

La tendance du « sans-contact »

Bouygues Telecom et les transporteurs franciliens vont également tester de nouveaux services, visant à faciliter le transport, au-delà de la simple dématérialisation de la carte orange. « Le téléphone peut reconnaître à quelle station de métro vous êtes et vous demander si vous connaissez le quartier ou si vous souhaitez obtenir un plan », explique Laurent Herbillon.

L’expérimentation lancée par la RATP avec Bouygues Telecom est le signe précurseur d’une tendance de fond. Tous les opérateurs mobiles réfléchissent aux technologies sans contacts, qui permettront bientôt au téléphone mobile de remplacer non seulement la carte de transport, mais toutes les cartes qui encombrent nos portefeuilles : carte bancaire, cartes de fidélité, badge de sécurité, ticket de parking ou de spectacle.

C’est déjà le cas au Japon. Grâce au téléphone Felica de Sony, les Japonais peuvent emprunter les transports à Tokyo. Mais aussi régler leurs achats, payer le taxi à Yokohama, prendre l’avion sur les lignes intérieures et passer les portillons de leur entreprise.

Quand le téléphone mobile remplace la carte orange et évite d’attendre aux guichets

technorati tags: , , , , , , , , , , , , , , , ,

Marketing Mobile : Dépêche Reuters – Orange va proposer MSN sur ses mobiles

octobre 19, 2006

PARIS (Reuters) – Microsoft et France Télécom annoncent un accord stratégique permettant à l’opérateur historique français de proposer à partir de décembre la messagerie instantanée MSN du groupe américain sur ses mobiles Orange.

L’offre, qui sera étendue en 2007 à d’autres pays européens (dont le Royaume-Uni et l’Espagne), permettra l’utilisation de la messagerie instantanée entre PC et téléphones mobiles.

L’accord entre Microsoft et France Télécom, qui entre dans le cadre d’un partenariat plus global annoncé en juin 2005, prévoit que les coûts de développement, les revenus et la propriété industrielle des éléments spécifiques à l’offre de messagerie soient partagés entre les deux groupes.

Le service sera accessible sur neuf terminaux dès son lancement, dont six (déjà en parc) représentent entre 600.000 et 700.000 clients. « Plusieurs dizaines » de mobiles Orange devraient être compatibles d’ici à la fin 2007.

« Cet outil va permettre aux clients d’Orange – 135 millions de personnes – d’entrer dans le monde de la messagerie instantanée et de dialoguer (…) avec la communauté de ceux qui sont dans le monde de ‘Windows life’, (…) soit 240 millions de personnes », a déclaré lors d’une conférence de presse Didier Lombard, P-DG de France Télécom.

Steve Ballmer, le directeur général de Microsoft, a pour sa part prédit « des résultats importants à court terme ».

En termes de tarifs, Didier Lombard a seulement indiqué que le service, gratuit depuis les PC, serait facturé « un prix très raisonnable » « de façon à ce que les jeunes puissent y accéder sans casser leur tirelire ».

« Il s’agit de s’adresser au plus grand nombre, ce n’est pas focalisé sur les terminaux haut de gamme réservés aux techno-spécialistes », a-t-il ajouté en précisant que l’opérateur français visait « plusieurs millions de clients en Europe d’ici 2009 ».

Le P-DG de France Télécom a également indiqué qu’il ne retenait pas « l’hypothèse de baisse du SMS » après le lancement de MSN sur les mobiles du groupe.

Dans le cadre leur offre, France Télécom et Microsoft prévoient en outre de lancer au printemps 2007 de nouveaux services tels que les appels depuis et sur les PC et les appels sur mobiles et PC en vidéo 3G.

« Nous n’avons pas de projets de partenariat avec d’autres opérateurs, mais notre accord (avec France Télécom) n’est pas exclusif », a déclaré Steve Ballmer.

Une version de MSN est déjà notamment disponible sur certains mobiles de Bouygues Telecom. France Télécom a annoncé mercredi que l’interopérabilité de son service avec celui d’autres opérateurs serait assurée.

La Tribune.fr – Dépêche Reuters – Orange va proposer MSN sur ses mobiles

technorati tags: , , , , , , , , , , , , , ,

MySpace : We’ll Crush YouTube

octobre 18, 2006

News Corp. chief operating officer Peter Chernin told investors at an industry conference today that since much of YouTube’s traffic comes from MySpace, it’s time to cut out the middle man. Chernin estimated that around 60-70% of YouTube’s traffic comes from MySpace, and as a result he wants to ramp up MySpace Video, giving users less incentive to look elsewhere. But while the 60% figure might not be totally accurate, MySpace is definitely a catalyst for YouTube’s growth – they actually reported a dip in traffic when MySpace temporarily disabled YouTube embeds at the end of 2005 (they were forced to allow them again after a user revolt).

But it’s not just YouTube – Chernin expressed distaste for all the services that are feeding the MySpace beast: “If you look at virtually any Web 2.0 application, whether its YouTube, whether it’s Flickr, whether it’s Photobucket…almost all of them are really driven off the back of MySpace, there’s no reason why we can’t build a parallel business.” While I’m not convinced that Flickr gained success on the back of MySpace, Photobucket almost certainly did – ImageShack isn’t mentioned, but it also owes much of its success to America’s leading social network.

The sentiments indicate a very worrying trend: MySpace has stated its intention to clone the best tools, and Chermin believes that MySpace can equal or better the third party tools with in-house products. This is such a ridiculous strategy that it’s not even worth contemplating. MySpace’s openness to third party extensions (MySpace layouts, MySpace codes) is one of its most popular attributes – squashing that ecosystem may provide short term benefits, but it will ultimately harm them in the long term.

Chernin’s sentiments also confirm our assumptions about the recent MySpace update, a reaction to the Flash-based MySpace hack which had the side effect of breaking many MySpace add-ons. With absolutely warning for developers, it was assumed that MySpace simply didn’t care about the problem – an opinion that was confirmed today. Incidentally, Robert Yeager at Cooqy just emailed me to say he has once again found a workaround to the issue, one that will only be broken if MySpace bans external widgets altogether – for some, it’s not all that hard to imagine.

However, the statement runs counter to MySpace’s recent move to sell tracks through MySpace Music: in that instance, they chose to partner with Snocap on their MySpace music player, rather than crushing the startup. The picture is not so clear with the new MySpace slideshows widget – some of my sources claim that it was developed by the folks at Slide, while others think it was created by MySpace itself.

There are literally thousands external tools plugging in to MySpace these days – among them BubbleSnaps’ picture generator, Finetune’s music player, Trakzor’s MySpace tracker, MyChingo’s audio comments tool, Snapvine’s voice comments widget, PollPub’s MySpace polls, EQO’s MySpace message boards and many more besides. All of these widgets work on other networks, but the truth is that MySpace accounts for the majority of their users. As mentioned hundreds of times on Mashable, the top sites for widget embeds include Xanga, Piczo, hi5, Blogger and Windows Live Spaces, but all of these sites added together couldn’t equal the market provided by the MySpace beast. Even so, it seems that the web’s future will be widgetized, whether MySpace play the game or not.

MySpace: We’ll Crush YouTube – Mashable!

technorati tags: , , , , , , , , , , , , , ,

Marketing Mobile : Philips cède sa branche mobile

octobre 18, 2006

Après Siemens, Alcatel c’est au tour de Philips de céder sa branche mobile également à un Asiatique. Cette fois-ci, il se nomme China Electronics Corp. Celui-là même qui fabriquait en exclusivité les téléphones mobiles pour la marque Philips.

La marque Philips a réalisé en 2005 un chiffre d’affaire de 400 Millions d’Euros avec 240 salariés, China Electronics souhaite doubler ce chiffre d’ici 5 ans. A noter ce rachat ne concerne pas la branche téléphonie DECT ni les lecteurs MP3.

Souhaitons à ce groupe qu’il ne lui arrive pas les mésaventures que rencontre Benq Mobile moins d’un an après le rachat de Siemens mobile.

Philips cède sa branche mobile / PDAfrance.com

technorati tags: , , , , , , , , , ,

Marketing Mobile : Economie Matin se lance dans le Mobile Tag et devient le premier journal interactif d’Europe

octobre 18, 2006

Depuis septembre, Economie Matin propose à ses lecteurs le premier journal interactif en partenariat avec Watisit, département Marketing Mobile de Publicis Dialog, et Mobiletag, société filiale d’Abaxia spécialiste des solutions d’informatique mobile professionnelles.

Des tags 2D autrement baptisés Mobiletag ®, placés dans les articles, permettent d’accéder à des services depuis son téléphone mobile. Le premier d’entre eux est l’envoi de l’article associé au tag à un collègue, un ami, d’un simple clic sur son téléphone mobile, pour le coût d’un simple SMS non surtaxé. Le tag associé à la rubrique Conso CultureCoach permet en outre de découvrir directement sur son mobile les prix sur PriceMinister.com des CD et DVD recommandés.

Dans un proche avenir, Economie Matin proposera à ses lecteurs d’autres contenus interactifs, comme par exemple des contenus associés à l’article principal publié dans le journal, mais aussi, des interviews audio en streaming, ou encore des reportages vidéo. La diffusion d’animations interactives, mais aussi l’accés à des services comme le calcul d’un emprunt immobilier, le portefeuille boursier, le cours d’une action toujours depuis son mobile, seront possibles. La encore d’un simple clic sur son téléphone, en passant l’appareil au dessus d’un tag interactif ! Ces tags peuvent également être insérés dans les publicités pour accéder à des informations ou des services complémentaires, toujours depuis son mobile.

Ces mobile tags sont conçus pour être capturés via l’appareil photo d’un téléphone mobile avec une application gratuite développée par Mobiletag et, une fois « scannés », donnent accès à un service ou un contenu multimédia, sans que l’utilisateur ait besoin de saisir manuellement l’URL du site concerné.

Pour Domenico Surace CEO de Mobiletag
« Cette opération, première en Europe, est destinée à vulgariser l’usage des tags qui font un tabac au Japon, devançant même les SMS. »

Pour Jean-Baptiste Giraud, Président Directeur d’Economie Matin,
« Les tags permettent d’accéder à de nouveaux contenus en association avec le magazine Economie Matin sans effort, d’un simple clic. C’est l’avenir de la convergence papier Internet en situation de mobilité. »

Pour Georges de la Ville Baugé, Directeur Associé de Watisit,
« Les annonceurs comme Société Générale, Sony BMG, Pages Jaunes, Meetic, Euronews commencent à utiliser les technologies permettant une interactivité avec les prospects, une voie montante : accès à un portail mobile de contenu, prise de contact, de rendez vous, envoi de documentation. C’est l’avenir de la publicité, presse, mais aussi en affichage ».

PRMinds – ECONOMIE MATIN SE LANCE DANS LE MOBILE TAG ET DEVIENT LE PREMIER JOURNAL INTERACTIF D’EUROPE

technorati tags: , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Marketing Mobile : Access Linux Platform signe l’arrêt de mort de Palm OS

octobre 18, 2006

Le pionnier des OS embarqués change de nom mais également de nature. Il est désormais basé sur un noyau Linux et se destine aux smartphones et autres terminaux mobiles. À terme, il sera décliné pour les « box » des fournisseurs d’accès internet.

Palm OS disparaît. Le célèbre système d’exploitation pour PDA est rebaptisé « Access Linux Platform » (ALP) par l’éditeur japonais Access, qui a racheté PalmSource fin 2005. Il n’y aura donc pas de Palm OS 7 mais un ALP, attendu en version finale en février 2007. Le nouvel OS est actuellement en version bêta.

Il ne s’agit pas seulement d’un changement de nom, précise-t-on chez PalmSource France. En devenant ALP, Palm OS change également de base technique: le programme exploite désormais le noyau Linux, complété par des couches logicielles open source telles que l’infrastructure multimédia GStreamer.

ALP se destine également à de nouveaux terminaux. Plus que les PDA, il cible les smartphones et les téléphones mobiles classiques. «À terme, il sera aussi décliné pour d’autres types d’équipements comme les décodeurs TV ou les « box » des fournisseurs d’accès internet (Freebox, Neufbox, Livebox… Ndlr)», explique-t-on chez PalmSource France.

Compatibilité assurée entre Palm OS et ALP

Quid de la compatibilité avec Palm OS? Elle sera assurée via une machine virtuelle qui émulera l’environnement Palm OS dans ALP. «La grande majorité des applications continuera de fonctionner», assure l’éditeur.

Le japonais Access a, par ailleurs, mis à jour le site Palmsource.com qui fait désormais la part belle à ALP et dont le slogan mis en exergue est « Linux is now mobile » – ou « Linux accède à la mobilité », selon la traduction de l’éditeur.

En changeant l’orientation de Palm OS, Access entend redorer le blason de ce système d’exploitation qui continue de perdre du terrain face à la concurrence. Selon les statistiques de l’institut d’études Canalys, portant sur le second trimestre 2006, il n’occupe plus aujourd’hui que 5,5% du marché mondial des PDA, smartphones et autres terminaux mobiles.

Symbian arrive en tête avec 67%. Suivi de Microsoft (Windows Mobile) avec 14,5% et RIM (BlackBerry OS) 6,2%. Et par rapport à 2005, sur la même période, tous les systèmes d’exploitation ont progressé sauf Palm OS, qui a perdu 10% de parts de marché.

Access Linux Platform signe l’arrêt de mort de Palm OS – Actualités – ZDNet.fr

technorati tags: , , , , , , , , , , , , ,