Archive for the ‘Géolocalisation’ Category

Marketing Mobile : Nokia mise sur la géolocalisation avec le rachat de Navteq

octobre 4, 2007

En s’emparant de l’éditeur américain de logiciels de navigation Navteq pour 5,7 milliards d’euros, le premier fabricant mondial de téléphones mobiles signe la plus grosse acquisition de son histoire.

Nokia a beau régner sur le marché du mobile en écoulant plus d’un million de téléphones par jour à travers le monde, cela ne lui suffit plus. Le finlandais l’a prouvé hier en signant la plus grosse acquisition de son histoire : le rachat de l’éditeur américain de logiciels de navigation Navteq pour 8,1 milliards de dollars (5,7 milliards d’euros). Car, non content de tirer ses revenus de la vente du téléphone, Nokia veut être au coeur des services Internet mobiles.

« Les services basés sur la localisation sont une des pierres angulaires de cette stratégie », a affirmé le PDG, Olli-Pekka Kallasvuo. Avec Navteq, Nokia met la main sur l’un des deux leaders mondiaux de la cartographie numérique. Fondé en 1985 dans la Silicon Valley et comptant environ 3.000 salariés, Navteq est le principal concurrent du néerlandais Tele Atlas, qui vient pour sa part d’être racheté par le premier fabricant de navigateurs GPS TomTom pour 1,8 milliard d’euros. Aujourd’hui, Navteq fournit des données cartographiques couvrant 69 pays, qui sont notamment utilisées dans les systèmes de navigation embarqués à bord des véhicules. Egalement propriétaire du site américain d’information routière Traffic.com, Navteq a généré, l’an dernier, un bénéfice net de 110 millions de dollars pour un chiffre d’affaires de 582 millions.

Au prix fort

Autant dire que Nokia a accepté de payer le prix fort pour se renforcer sur le marché encore balbutiant de la géolocalisation. Navteq a d’ailleurs reconnu avoir étudié d’autres offres avant d’accepter celle du finlandais, ce qui limite fortement le risque de contre-OPA. Si les analystes ont salué la pertinence stratégique de l’opération, beaucoup l’ont jugée bien trop coûteuse. L’action Nokia s’est d’ailleurs repliée de 1,84 % hier à Helsinki.

Cette acquisition s’intègre en tout cas dans la volonté du finlandais de se développer dans les services, quitte à venir concurrencer ses propres clients opérateurs mobiles. « Nokia se définit désormais par rapport au monde de l’Internet et non plus des télécoms », estime Vincent Poulbère, analyste chez Ovum. Convaincu que les 900 millions de mobiles Nokia en service dans le monde constituent la porte d’entrée idéale pour accéder à l’Internet, le finlandais s’est déjà lancé dans la musique (via le Nokia Music Store) ou les jeux (N-Gage). Il vient de les regrouper sous la marque Ovi (« porte » en finlandais) à partir de laquelle l’utilisateur trouve également le service de localisation Nokia Maps. Fonctionnant déjà sur le terminal multimédia N95 lancé l’an dernier, ce service est gratuit. Les cartes sont actuellement fournies par Tele Atlas. Avec Navteq, Nokia accentue la pression sur TomTom alors que les ventes de systèmes de navigation personnels devraient tripler d’ici à 2010, pour représenter un marché de 12,8 milliards de dollars, selon iSuppli.

En France, 2,5 millions de GPS devraient être vendus cette année, selon GfK, le double de 2006. Le mobile doté d’un navigateur GPS ouvre la porte à une multitude de services localisés et personnalisés.

C’est pourquoi Nokia vient aussi de racheter la société américaine de marketing mobile Enpocket, spécialisée dans les SMS ou MMS publicitaires. Actuellement dominé par Google et Yahoo!, ce marché pourrait peser 11,4 milliards de dollars en 2011, contre 2 milliards aujourd’hui, pronostique Informa Telecoms & Media Group.

Nokia mise sur la géolocalisation avec le rachat de Navteq

technorati tags: , , , , , , , , , , , , , , ,

Publicités

Mobile Marketing : Apple – iPhone – A Guided Tour

juillet 5, 2007

It’s available…

iPhone review is coming… stay connected… 😉

Aplle Apple – iPhone – A Guided Tour

technorati tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Mobile Marketing : Apple – iPhone – Breakthrough Internet Device

juin 20, 2007

iPhone features a rich HTML email client and Safari — the most advanced web browser ever on a portable device — which automatically syncs bookmarks from your PC or Mac. Safari also includes built-in Google and Yahoo! search. iPhone is fully multi-tasking, so you can read a web page while downloading your email in the background over Wi-Fi or EDGE.

Safari web browser
With its advanced Safari browser, iPhone lets you see any web page the way it was designed to be seen, then easily zoom in by simply tapping on the multi-touch display with your finger.

Mail
iPhone uses a rich HTML email client that fetches your email in the background from most POP3 or IMAP mail services and displays photos and graphics right along with the text.

Google Maps
With Google Maps and iPhone’s amazing Maps application, you can view maps and satellite images, or get directions and traffic information, all from iPhone’s remarkable, easy-to-use touch interface.

Widgets
iPhone even has widgets: small applications that give you helpful information like stock reports, weather reports, and more in real time.

Apple – iPhone – Breakthrough Internet Device

technorati tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Mobile Marketing – Press Release : Nokia N95 Wins Prestigious TIPA Award 2007

mai 2, 2007

Espoo, Finland – Nokia revealed the Nokia N95 multimedia computer has been voted the ‘Best Mobile Imaging Device in Europe 2007’ by TIPA (Technical Image Press Association), the largest photo and imaging press association in Europe.

« A small mobile wonder and a camera as well, » the Nokia N95 multimedia computer was commended for its outstanding imaging functionality, comparing its features directly with those of stand-alone cameras. The judging panel noted features such as the autofocus lens for sharp, large prints, a real mechanical shutter to avoid distortion, the Carl Zeiss optics with Tessar lens that can focus at close range and the up to 20x digital zoom for distant subjects. The panel also commented on the device’s outstanding audio, video and web capabilities and its GPS functionality.

« This award reinforces Nokia’s leadership and commitment to driving forward convergence in the mobile industry, » said Jonas Geust, head of Nokia Nseries Players Category, Multimedia, Nokia. « We’re delighted the Nokia N95 has been recognized as an outstanding imaging device and we firmly believe that by offering our customers true multimedia computers, like our Nokia Nseries range, we can confidently say we have now arrived at a time when people no longer need to carry multiple devices. »

The features of the Nokia N95 include:
– 5 megapixel camera with Carl Zeiss optics
– Possibility to capture print quality photos and DVD-like quality video clips
– Unique 2-way slide concept with dedicated media keys
– Support for compatible microSD memory cards of up to 2GB
– Wireless LAN connectivity and HSDPA offering high download speeds
– Integrated GPS, and access to maps for more than 100 countries
– The option to purchase additional features such as city guides and voice-guided navigation

TIPA was founded in 1991 as an independent, non-profit association of European photo and imaging magazines. At present, TIPA includes 31 member magazines from twelve countries.

A full list of Nokia N95 features is available at www.nseries.com/n95
Related photos in print quality can be found at www.nokia.com/press

Nokia – ShowPressRelease

technorati tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Marketing Mobile : Une start-up française relance la géolocalisation des enfants

avril 26, 2007

Les clients de l’opérateur Orange peuvent désormais localiser le mobile de leur enfant via un service proposé par Illico.net, une start-up parisienne. Un service de «géocontrôle parental» agrémenté par la Cnil.

La société française Ilico.net lance, sur le réseau d’Orange, un service de géolocalisation des enfants via leur téléphone mobile. Ce système de «géocontrôle parental» repose sur un principe simple: l’adulte s’inscrit à un service en ligne, baptisé «ootay», et y enregistre les nom et coordonnées téléphoniques de son enfant.

Pour le localiser, il accède ensuite à son espace dédié sécurisé (identifiant et mot de passe), via le Net ou sur un mobile compatible Wap ou iMode. En cliquant sur le nom de l’enfant, une requête est envoyée sur le réseau mobile d’Orange pour repérer le téléphone. En réponse, le parent reçoit une carte indiquant le périmètre géographique où se situe le mobile. Ce périmètre est représenté par un cercle de couleur.

Le service fonctionne sur toute la France avec une précision de 50 à 150 mètres en ville, et de 150 mètres à 3 kilomètres en zone rurale. La technique utilisée est dite Cell-ID. «Elle consiste à repérer l’antenne la plus proche du combiné puis à déduire la distance entre les deux équipements d’après la vitesse que mettent les données pour faire un aller-retour», explique à ZDNet.fr Patrick Chanudet, fondateur d’Ilico.net.

L’utilisateur ne paye pas d’abonnement mais achète des crédits de localisations. Il en coûte, par exemple, 4 euros pour cinq localisations. «Outre les enfants, ce système peut aussi fonctionner pour la localisation de personnes âgées», poursuit le responsable.

Un service contrôlé par la Cnil

La Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) a validé le dossier Illico.net. Interrogé par ZDNet.fr, Thomas Dautieu, juriste à la Cnil, explique qu’«il n’y a pas de réglementation spécifique en France concernant la géolocalisation des enfants», contrairement à la Finlande qui s’est doté d’un cadre juridique spécifique. Les autorités y ont estimé que la responsabilité parentale primait et que la géolocalisation des enfants pouvait se faire sans leur consentement.

«En France, comme les autres services de géolocalisation, les principes à respecter sont: l’information des personnes, la possibilité d’exercer à tout moment son droit d’opposition et l’obtention préalable du consentement des personnes localisées.»

Dans le cadre du système d’Illico.net, cela se traduit par l’envoi initial, lors de l’inscription au service, d’un SMS à l’enfant afin qu’il donne son accord. Ensuite, chaque fois qu’il est localisé, il reçoit un SMS lui précisant par qui et quand l’opération a été effectuée. À l’inverse, l’envoi par l’enfant d’un SMS avec le mot «stop» à un numéro spécifique permet d’interrompre à tout moment le service.

Cette expérience de géocontrôle parental n’est pas la première menée en France. En 2003, Alcatel et Oberthur Card Systems avaient réalisé un test grandeur nature d’un service nommé Ange Gardien. Il géolocalisait par triangulation (traitement croisé de trois points du réseau) le mobile d’un enfant suivant un itinéraire prédéfini à la sortie de l’école. En cas d’anomalie, un SMS était envoyé aux parents.

Alcatel a abandonné le concept

Faute de débouchés commerciaux, le projet a été abandonné l’année suivante, explique Alcatel. «Pour l’instant nous avons mis ce type d’application en stand-by car le marché n’est pas encore là», confirme-t-on chez Oberthur Card Systems.

Le système d’Illico.net se distingue de ce premier projet. «Grâce la technologie Cell-ID, notre système est compatible avec tous les mobiles du marché. Alors que la triangulation nécessite l’utilisation d’une carte SIM spécifique, ce qui réduit le marché et rend cette technologie inexploitable auprès du grand public.» Et son business model est simple: les clients achètent des crédits de localisations à Illico.net, qui paye de son côté l’opérateur mobile pour exploiter son réseau, le temps de l’opération.

Créée en 2004 sur fonds propres, la start-up parisienne a également ouvert ses services depuis six mois en Angleterre avec Orange, Vodafone et O2; en Belgique avec Proximus (Belgacom); et en Allemagne avec ePlus. «Plusieurs milliers d’utilisateurs» ont été séduits, indique sans plus de détails Patrick Chanudet mais précise qu’en France, «des pilotes sont en cours avec d’autres opérateurs».

Dans le cadre d’un accord à portée mondiale, la solution ootay est également inscrite au catalogue de services que le constructeur Ericsson propose aux opérateurs en accompagnement de ses équipements.

Illico.net espère réaliser 250.000 euros de chiffre d’affaires cette année. Des revenus qu’il compte multiplier par cinq en 2007. La profitabilité est attendue dès la fin 2006.

http://www.ilico-net.com

http://www.ootay.com

Une start-up française relance la géolocalisation des enfants – Actualités – ZDNet.fr

technorati tags: , , , , , , , , , , , , , , , ,