Archive for the ‘MVNO’ Category

Marketing Mobile : NRJ Mobile lance le téléphone portefeuille avec le CIC-Crédit Mutuel Mobilité

octobre 23, 2006

Les fonctionnalités du téléphone portable ne cessent de se multiplier. Après les transactions d’argent par SMS proposées par la Caisse d’Epargne, l’opérateur virtuel NRJ Mobile et le Crédit Mutuel viennent d’annoncer le lancement pour la fin novembre d’un système de paiement par mobile.

Le projet a été mené par sept entreprises : le CIC-Crédit Mutuel, NRJ Mobile, Mastercard, Gemalto, InsideContactless, Sagem Communication et Sagem Monétel. Le Crédit Mutuel, actionnaire du MVNO, a financé en grande partie ce nouveau système de paiement.

Pendant 6 mois, et uniquement à Strasbourg, 200 clients tests disposeront d’un combiné équipé d’une puce sans contact-NFC (Near Field Communication) et d’une carte SIM intégrant une application de paiement développée par Eurocard / Mastercard. Ce téléphone-carte de paiement pourra être utilisé chez une cinquantaine de commerçants.

Pour payer avec son téléphone, c’est très simple : il suffira au client de présenter son téléphone devant une borne dédiée fournie également par Sagem et de composer son code confidentiel pour valider la transaction. Une nouvelle présentation de son téléphone devant la borne confirme alors le montant et la validité de la transaction effectuée.

Ce service, mis à part le fait que le téléphone n’entre pas en contact avec la borne, est identique au paiement par carte bancaire. Selon la banque, il s’annonce comme particulièrement efficace en matière de sécurité. En effet, l’application, qui répond au standard EMV (Europay, Mastercard, Visa), est inviolable si l’on ne connaît pas le code secret, aucun chiffre n’étant visible sur la carte SIM.

Si l’expérience est un succès, elle pourrait être généralisée pour 2009. Des sociétés comme UGC se montrent même déjà intéressées. Selon Nicolas Guilbert, directeur marketing chez NRJ Mobile, le service, qui « transmet le paiement en quelques dixièmes de secondes », permet de réduire « considérablement les files d’attente traditionnellement longues dans les cinémas de l’enseigne ».

Les responsables du projet se montrent néanmoins prudents, l’échec du porte-monnaie virtuel Monéo ayant marqué les esprits des éventuels investisseurs. A cet effet, le porte-parole du groupe bancaire a annoncé que « cette période d’expérimentation permettra d’analyser le comportement des clients et de prendre en compte les besoins des commerçants pour un futur déploiement massif ». Quoiqu’il en soit, un portable qui ne sert qu’à téléphoner pourrait vite devenir ringard ! Gare aux distraits qui égareraient leur nouveau portefeuille…

NRJ Mobile lance le téléphone portefeuille avec le CIC-Crédit Mutuel Mobilité – Atelier.fr

technorati tags: , , , , , , , , , , , , ,

Marketing Mobile : Hub Télécom crée avec Orange une offre mobile communautaire

septembre 7, 2006

En partie sur le modèle de M6, du PSG ou l’OM, Hub Télécom et Orange France s’associent pour lancer une offre de téléphonie mobile communautaire, baptisée « Hub mobile by Orange« : elle concerne les entreprises des aéroports et des MIN (Marchés d’Intérêt National)

Hub Télécom (ex ADP Télécom), l’opérateur des aéroports et des sites complexes (Paris Expo, Palais des Congrès…) a finalement trouvé une forme de partenariat satisfaisante avec Orange.

Depuis plusieurs mois, l’opérateur filiale d’Aéroport de Paris ne cachait pas son intention de proposer une offre de télécom mobile. Il avait d’abord été question d’adopter le statut d’opérateur virtuel ou MVNO (Mobile virtual network operator). Mais les discussions menées avec le trop petit cercle des opérateurs mobiles en France ont vite conduit à déplorer un état de fait: ce statut n’offrait guère d’atouts, compte tenu notamment des maigres points de marge concédés par SFR ou Orange…

A l’instar de M6 ou du PSG, c’est finalement le modèle d’un accord de licence qui a prévalu, sans location ni ventes de terminaux.

« Hub mobile by Orange » est une offre de téléphonie mobile restreinte à deux communautés inter-entreprises sur des plates-formes géographiquement délimitées:
– la communauté aéroportuaire ouverte aux entreprises situées dans l’un des 24 plus grands aéroports français,
– la communauté des entreprises installées sur les marchés d’intérêts nationaux (ou MIN). Il existe 16 MIN sur le territoire national, dont le principal, Rungis.

(…) »Avec cette offre, les deux opérateurs proposent aux membres d’une même communauté de bénéficier de conditions tarifaires privilégiées, à la fois au sein de leur entreprise et entre entreprises de la communauté présentes sur chaque site« , explique un communiqué de ce 4 septembre.

En pratique « Hub mobile by Orange » présente:
– des forfaits illimités sur site : communications illimitées entre les membres de la communauté sur leur site de rattachement,
– des tarifs privilégiés pour les appels hors site au sein de la
communauté,
– des forfaits mutualisables pour les appels hors de la communauté
– des services inclus tels que le renvoi d’appels, la présentation du
numéro, le double appel, des conférences mobiles (jusqu’à 5 personnes).
– l’option « com perso« , qui permet de distinguer les communications prises en charge par l’entreprise de celles assumées par le salarié.
Les entreprises clientes reçoivent une double facturation.

«Grâce à notre collaboration avec Hub Télécom, opérateur télécom de sites complexes, nous proposons désormais à nos clients une offre adaptée à ces communautés d’entreprises», déclare Jean-Marie Culpin, directeur du marché Entreprises d’Orange France.

«Adhérer à l’une de nos offres permettra à nos clients de bénéficier de services dédiés, tout en réduisant leurs coûts de communication», explique François Deschamps, directeur Marketing, stratégie et développement de Hub Télécom.

Silicon.fr – Hub Télécom crée avec Orange une offre ‘mobile communautaire’

technorati tags: , , , , , , , , , , , , , , , ,

Grande distribution : Carrefour, MVNO avec Orange, débarque dans la téléphonie mobile

juillet 19, 2006

L’enseigne s’appuie sur Orange pour devenir opérateur mobile virtuel. Il prendra ses marques en même que son concurrent Auchan allié à SFR.

Après avoir refondu un vaste pan de sa stratégie de commerce électronique avec le lancement de Boostore.com le mois dernier, le groupe Carrefour vient d’annoncer qu’il comptait devenir opérateur mobile à réseau virtuel (MVNO) en collaboration avec Orange.

L’objectif étant de proposer aux clients de son réseaux d’hypermarchés (217 magasins) une offre de services mobiles sous sa propre marque. Offre qui pourrait également apparaître sur son nouveau site marchand. Mais, pour le moment, si la galerie commerciale Boostore.com dispose d’un espace « Téléphone portable », le site marchand ne met pas en avant d’offres mobiles.

Pour le moment, Carrefour reste assez discret sur le démarrage effectif de ses activités en qualité de MVNO. « D’ici quelques mois », peut-on lire dans un communiqué de presse un brin laconique du groupe.

Dans tous les cas, le marché de la mobilité suscite la convoitise des enseignes de la grande distribution. En mai, le groupe Auchan a également annoncé son intention de devenir opérateur mobile virtuel en s’associant avec SFR. Le démarrage est prévu dans le courant de l’automne. D’autres enseignes plus spécialisés comme la Fnac a préféré opter pour un simple accord de licence de marque avec Orange pour développer une offre mobile « maison ».

VNUnet.fr – Grande distribution : Carrefour débarque dans la téléphonie mobile

technorati tags: , , , , , , , , ,

La Fnac se lance dans la téléphonie mobile

juin 28, 2006

La filiale du groupe PPR arrive sur le marché de la téléphonie mobile avec une offre dédiée à la cible élargie des 25/55 ans. Développée avec Orange, Fnac mobile est orientée vers le téléchargement de musique, et offre des avantages aux adhérents Fnac.

Les magasins Fnac commercialiseront, à compter du 6 juillet prochain, une offre de téléphonie mobile en partenariat avec l’opérateur Orange. L’enseigne d’électronique grand public et l’opérateur ont passé un accord de licence similaire à celui unissant Orange et M6 pour le lancement de la marque M6 Mobile.

Il ne s’agit donc pas d’un accord de type MVNO, comme avec Tele2 ou Virgin. La Fnac ne devient pas opérateur mobile virtuel, car elle ne loue pas le réseau d’Orange et ne prend pas en charge la facturation ou le support technique. Elle propose ici uniquement sa propre formule, basée sur les solutions existant dans le catalogue de gros d’Orange.

En l’occurrence, Fnac mobile s’adresse à la clientèle de l’enseigne. «Il s’agit d’une population âgée de 25/55 ans, plutôt aisée et dont les loisirs sont orientés vers la technologie» explique à ZDNet.fr Lionel Jarlan, directeur des achats micro-informatique et téléphonie de la Fnac.

Pour l’enseigne, il s’agit notamment de développer un nouveau canal de vente pour ses contenus audio, via le téléchargement de morceaux de musique depuis son cellulaire. «Le mobile est un point de convergence sur lequel nous allons pouvoir vendre du contenu dématérialisé», poursuit Lionel Jarlan.

Dans le détail, les offres Fnac mobile donnent accès à une plate-forme de téléchargement dérivée du service en ligne Fnacmusic, adaptée au mobile. Le prix est un peu plus élevé cependant: 1,99 euro le morceau contre 0,99 euro sur Fnacmusic. Un tarif comparable en revanche aux autres services de téléchargement sur mobile. Le morceau stocké sur le mobile peut être copié une fois sur un PC, au format WMA protégé.

Pour convaincre ses adhérents, la Fnac leur donne un avantage: ils peuvent accumuler des euros en bons d’achat sur leur facture télécoms, à raison de 2,5 euros de bons d’achat Fnac pour 100 euros de communications mobiles. L’entreprise revendique aujourd’hui 1,8 million d’abonnés.

Pour le reste, l’offre Fnac mobile se distingue par la possibilité d’appeler de manière illimitée 7j/7 et 24h/24 un seul numéro, quel que soit l’opérateur (fixe comme mobile). Une offre cependant limitée dans le temps, disponible jusqu’en octobre. Quatre forfaits sont proposés: 3h pour 44 euros par mois, 4h pour 52 euros, 6h pour 68 euros et 8 h pour 84 euros.

De son côté, Orange ajoute à son palmarès une nouvelle marque, après M6 ou Virgin, susceptible de lui apporter de nouveaux clients. «La Fnac est une très belle marque et l’enseigne dispose d’un réseau de distribution conséquent», a déclaré à ZDNet.fr Didier Quillot, P-DG d’Orange France. L’offre sera en effet proposée dans 67 magasins répartis sur toute la France.

Les deux groupes n’ont pas souhaité fournir des objectifs chiffrés pour cette nouvelle offre.

La Fnac se lance dans la téléphonie mobile – Actualités – ZDNet.fr

technorati tags: , , , , , , , , , , ,

Nouvel MVNO, TEN : e-mails et messagerie instantanée sur mobile

juin 11, 2006

Ce nouvel opérateur mobile virtuel se distingue de la concurrence par l’intégration dans ses offres des deux principaux moyens de communication du web: l’e-mail et l’outil de messagerie.

L’ex-patron médiatique de Tele2 France, Jean-Louis Constanza, a dévoilé ce matin « Ten », le nouvel opérateur mobile virtuel (ou MVNO) qu’il dirige. Ce nouvel acteur des télécoms va louer le réseau d’Orange pour assurer ses services.

La société CGBC (*), propriétaire de la marque commerciale Ten, a passé un accord MVNO en mai avec l’opérateur mobile de France Télécom. Fondée avec le soutien de la société d’investissement AXA Private Equity, CGBC a déjà misé 2 millions d’euros dans l’opérateur.

Ten veut s’imposer sur le marché en ciblant les «quinze millions de Français qui consultent leurs e-mails ou leur messagerie instantanée MSN Messenger chaque jour et souhaitent pouvoir le faire aussi depuis leur mobile», explique à ZDNet.fr Jean-Louis Constanza.

Un client e-mail en mode « push »

Son offre intègre ainsi l’accès à sa boîte e-mail depuis son mobile ainsi que les communications via l’outil de messager instantanée de Microsoft. Ten a développé un client e-mail spécial pour téléphone mobile, grâce au langage Java, qui serait d’une très grande ergonomie. Il fonctionne avec n’importe quelle adresse de messagerie. Enfin, la plate-forme est de type push, à la manière des Blackberry, c’est-à-dire que l’utilisateur reçoit ses e-mails en temps réel sans avoir à se connecter à un service spécifique pour consulter sa boîte.

Développée par la société Miyowa, la version du client MSN Messenger propose certaines innovations, dont par exemple la gestion de deux comptes en parallèle (exemple: un compte perso et un pro). Une exclusivité en France depuis un mobile, assure Constanza.

Ces deux services mobiles issus de l’univers internet sont vendus selon deux formules. Il en coûte 8 euros par mois pour accéder aux deux, ou 6 euros à un seul. Ils sont complétés par des forfaits de communications voix plus classiques: de 22 euros pour une heure jusqu’à 63 euros pour six heures.

nouvelobs.com

technorati tags: , , , , , , , , ,

Coriolis Télécom lance son service mobile pour particuliers

mai 18, 2006

PARIS (Reuters) – Coriolis Télécom se lance dans la téléphonie mobile pour le grand public avec des offres à bas coût utilisant le réseau de SFR (Vivendi et Vodafone).

La société rejoint ainsi les rangs des opérateurs mobiles virtuels (MVNO), qui achètent des minutes de communication en gros auprès des trois opérateurs disposant d’un réseau : SFR, Orange et Bouygues Telecom.

Selon l’Autorité de régulation des télécoms (Arcep), les MVNO comptaient quelque 425.000 abonnés en France fin mars, sur un total de 48,6 millions, soit une part de marché de 0,91%.

Coriolis Télécom propose des forfaits sans engagement qu’il décrit comme les moins chers du marché, dont une offre à 9,80 euros par mois pour 30 minutes de communication et des forfaits une heure pour 14,80 euros et deux heures pour 19,80 euros.

Dans un communiqué, l’opérateur précise que l’accord avec SFR lui permettra également d’utiliser le réseau de troisième génération (3G) du deuxième opérateur mobile français.Coriolis Télécom est une filiale du groupe Coriolis qui a réalisé un chiffre d’affaires de 500 millions d’euros en 2005. Le groupe revendique 40.000 entreprises clientes et plus de 5 millions de clients grand public.

Technology | Reuters.fr

technorati tags: , , , ,

Bouygues Telecom s’appuie sur la marque TF1 pour élargir sa clientèle

mai 17, 2006

Les deux filiales du groupe Bouygues s’associent pour commercialiser des mini-forfaits comprenant 2 Mo d’échange de données. Une stratégie marketing destinée à cibler des adultes de 25 à 60 ans qui ont un usage «maîtrisé» de leur mobile.

Bouygues Telecom intègre une offre baptisée "TF1 Mobile" * à sa gamme, en remplacement de ses mini-forfaits. Sa principale nouveauté est la possibilité d’échanger 2 Mo de données pour deux euros, en moyenne. «Sachant que l’option 2 Mo de data est à cinq euros sur les autres forfaits, c’est plutôt une bonne affaire», explique-t-on chez l’opérateur mobile.

L’offre TF1 Mobile ne s’inscrit pas dans le cadre d’un accord de type MVNO, comme Virgin Mobile ou NRJ Mobile, où un opérateur virtuel achète des minutes de communication en gros à un autre opérateur disposant d’un réseau. Ici, Bouygues Telecom prend tout en charge: la distribution des abonnements, le support technique, etc… Et TF1 apporte sa marque et ses contenus.

«Nos mini-forfaits TF1 Mobile donnent un accès exclusif à un portail WAP/i-mode dédié, où l’utilisateur va retrouver des services à valeur ajoutée autour de grandes thématiques de TF1 comme l’information, le sport ou les jeux», explique à ZDNet.fr, Eric Cremer, directeur de TF1 Mobile.

A noter que les reportages des JT et autre version mobile de "Qui veux gagner des millions" sont déjà disponibles sur le portail i-mode de l’opérateur.

Les jeunes hors de la cible

Deuxième spécificité de TF1 Mobile: un programme de fidélisation qui permet à l’abonné de recevoir des points en accédant à des contenus payants telles que des sonneries ou fonds d’écrans. Ces points pourront être utilisés pour accéder gratuitement à des contenus i-mode ou disposer de réductions chez des partenaires comme le site partirpascher.com, par exemple.

Bouygues Telecom cible les adultes (25 à 60 ans) qui ont un «usage maîtrisé de leur téléphone mobile», précise Eric Cremer. Un segment très complémentaire de la clientèle plutôt jeune de Bouygues Telecom. Aucun objectif chiffré d’abonnés n’a été communiqué.

Ces forfaits sont commercialisés via les 8.000 points de vente Bouygues Telecom et sur les boutiques en ligne des deux partenaires.

* L’offre se compose de trois forfaits: 1 heure, 1 heure 30 et 2 heures de communications, plus les 2 Mo de data. Les prix vont de 19,90 euros à 26,90 euros, variant selon la durée de communication voix mais aussi de l’engagement (12 ou 24 mois). Les SMS, non inclus, coûtent 12 centimes l’unité.

 

Bouygues Telecom s’appuie sur la marque TF1 pour élargir sa clientèle – – businessMOBILE.fr
 

technorati tags: , , , ,

Google ne veut pas devenir MVNO

mai 12, 2006

Lors de sa conférence de presse, donnée à Mountain View en Californie, Mercredi dernier, les responsables de la société ont donné leur vision et indiqué la direction des projets futurs. Dans l’état actuel, il ne souhaite pas devenir fournisseur d’accès. Selon eux, les zones d’accès à l’internet en mobilité ou en fixe sont importantes. Il existe de nombreux opérateurs et la concurrence jouent à plein.

Même s’ils ont développé une zone pilote de couverture Wifi en Silicon Valley. Ils n’ont pas pour but d’étendre ce service ou de devenir un opérateur. En revanche, ils pensent qu’il existe une multitude de services à proposer et d’innovations dans ce domaine de services mobiles. Ces services viennent en complément du moteur de recherche, service pionnier pour Google.

Google ne veut pas devenir MVNO / PDAfrance.com