Archive for the ‘text messaging’ Category

Marketing Mobile – Publicité mobile : la MMA fait ses recommandations

mai 14, 2007

Bannières, liens textes, SMS, MMS, interstitiels, vidéos… La Mobile Marketing Association (MMA) donne ses conseils aux acteurs de la publicité sur mobile, un marché encore limité.

Encore confidentielle, la publicité sur mobile a réalisé un chiffre d’affaires en France de 7 millions d’euros en 2006, soit 0,03 % de l’ensemble des revenus publicitaires. Pour accompagner ce développement attendu, mais aussi l’encourager, l’antenne française de la Mobile Marketing Association (MMA) a publié un document dans lequel elle donne ses recommandations sur l’utilisation de formats publicitaires adaptés aux téléphones portables.

La MMA France veut ainsi encourager l’adoption de standards précis. Il s’agit d’une première en France, mais d’autres organisations pourraient également publier leurs propres recommandations. L’Interactive Advertising Bureau (IAB) a ainsi mis en place en octobre dernier une commission mobile, dont l’un des rôles est de faire des recommandations.

La MMA mondiale avait elle-même publié en novembre 2006 un document pour encadrer la publicité mobile, avec notamment des standards pour certains formats. L’antenne française va plus loin, en apportant des indications précises sur dix formats publicitaires (lien texte, bannière, interstitiel, vidéo simple ou autour d’un contenu vidéo, SMS, MMS simple et vidéo, WAP Push et publicité dans les applications embarquées).

Pour ne pas repousser l’utilisateur, dont beaucoup trouvent trop intrusive la publicité sur téléphone portable, l’association fait quelques recommandations. Elle conseille ainsi, pour les formats « pull » (liens, bannières, interstitiels, vidéo) de bien identifier qu’il s’agit de publicité. Les formats « push », comme les SMS et MMS doivent contenir l’identité de l’expéditeur, et n’être envoyés qu’à des utilisateurs ayant donné leur accord (opt in).

Par ailleurs, la MMA France invite les publicitaires à rendre cliquable – quand c’est possible – la quasi totalité des formats proposés. Elle en précise également les tailles et les poids, et va jusqu’à conseiller l’envoi de SMS ou MMS dans des créneaux horaires particuliers. Cette première version des standards publicitaires mobile sera cependant complétée par des recommandations sur un autre format, l’e-mail, sur lequel la commission Espaces Publicitaires n’a pas fini de plancher.

Publicité mobile : la MMA fait ses recommandations

technorati tags: , , , , , , , , , , , , ,

Publicités

Marketing Mobile : Une start-up française relance la géolocalisation des enfants

avril 26, 2007

Les clients de l’opérateur Orange peuvent désormais localiser le mobile de leur enfant via un service proposé par Illico.net, une start-up parisienne. Un service de «géocontrôle parental» agrémenté par la Cnil.

La société française Ilico.net lance, sur le réseau d’Orange, un service de géolocalisation des enfants via leur téléphone mobile. Ce système de «géocontrôle parental» repose sur un principe simple: l’adulte s’inscrit à un service en ligne, baptisé «ootay», et y enregistre les nom et coordonnées téléphoniques de son enfant.

Pour le localiser, il accède ensuite à son espace dédié sécurisé (identifiant et mot de passe), via le Net ou sur un mobile compatible Wap ou iMode. En cliquant sur le nom de l’enfant, une requête est envoyée sur le réseau mobile d’Orange pour repérer le téléphone. En réponse, le parent reçoit une carte indiquant le périmètre géographique où se situe le mobile. Ce périmètre est représenté par un cercle de couleur.

Le service fonctionne sur toute la France avec une précision de 50 à 150 mètres en ville, et de 150 mètres à 3 kilomètres en zone rurale. La technique utilisée est dite Cell-ID. «Elle consiste à repérer l’antenne la plus proche du combiné puis à déduire la distance entre les deux équipements d’après la vitesse que mettent les données pour faire un aller-retour», explique à ZDNet.fr Patrick Chanudet, fondateur d’Ilico.net.

L’utilisateur ne paye pas d’abonnement mais achète des crédits de localisations. Il en coûte, par exemple, 4 euros pour cinq localisations. «Outre les enfants, ce système peut aussi fonctionner pour la localisation de personnes âgées», poursuit le responsable.

Un service contrôlé par la Cnil

La Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) a validé le dossier Illico.net. Interrogé par ZDNet.fr, Thomas Dautieu, juriste à la Cnil, explique qu’«il n’y a pas de réglementation spécifique en France concernant la géolocalisation des enfants», contrairement à la Finlande qui s’est doté d’un cadre juridique spécifique. Les autorités y ont estimé que la responsabilité parentale primait et que la géolocalisation des enfants pouvait se faire sans leur consentement.

«En France, comme les autres services de géolocalisation, les principes à respecter sont: l’information des personnes, la possibilité d’exercer à tout moment son droit d’opposition et l’obtention préalable du consentement des personnes localisées.»

Dans le cadre du système d’Illico.net, cela se traduit par l’envoi initial, lors de l’inscription au service, d’un SMS à l’enfant afin qu’il donne son accord. Ensuite, chaque fois qu’il est localisé, il reçoit un SMS lui précisant par qui et quand l’opération a été effectuée. À l’inverse, l’envoi par l’enfant d’un SMS avec le mot «stop» à un numéro spécifique permet d’interrompre à tout moment le service.

Cette expérience de géocontrôle parental n’est pas la première menée en France. En 2003, Alcatel et Oberthur Card Systems avaient réalisé un test grandeur nature d’un service nommé Ange Gardien. Il géolocalisait par triangulation (traitement croisé de trois points du réseau) le mobile d’un enfant suivant un itinéraire prédéfini à la sortie de l’école. En cas d’anomalie, un SMS était envoyé aux parents.

Alcatel a abandonné le concept

Faute de débouchés commerciaux, le projet a été abandonné l’année suivante, explique Alcatel. «Pour l’instant nous avons mis ce type d’application en stand-by car le marché n’est pas encore là», confirme-t-on chez Oberthur Card Systems.

Le système d’Illico.net se distingue de ce premier projet. «Grâce la technologie Cell-ID, notre système est compatible avec tous les mobiles du marché. Alors que la triangulation nécessite l’utilisation d’une carte SIM spécifique, ce qui réduit le marché et rend cette technologie inexploitable auprès du grand public.» Et son business model est simple: les clients achètent des crédits de localisations à Illico.net, qui paye de son côté l’opérateur mobile pour exploiter son réseau, le temps de l’opération.

Créée en 2004 sur fonds propres, la start-up parisienne a également ouvert ses services depuis six mois en Angleterre avec Orange, Vodafone et O2; en Belgique avec Proximus (Belgacom); et en Allemagne avec ePlus. «Plusieurs milliers d’utilisateurs» ont été séduits, indique sans plus de détails Patrick Chanudet mais précise qu’en France, «des pilotes sont en cours avec d’autres opérateurs».

Dans le cadre d’un accord à portée mondiale, la solution ootay est également inscrite au catalogue de services que le constructeur Ericsson propose aux opérateurs en accompagnement de ses équipements.

Illico.net espère réaliser 250.000 euros de chiffre d’affaires cette année. Des revenus qu’il compte multiplier par cinq en 2007. La profitabilité est attendue dès la fin 2006.

http://www.ilico-net.com

http://www.ootay.com

Une start-up française relance la géolocalisation des enfants – Actualités – ZDNet.fr

technorati tags: , , , , , , , , , , , , , , , ,

Mobile Marketing – Press Release : More Messages Mean More Value As Verizon Wireless Introduces Unlimited Text, Picture, Video And Instant Messaging To Anyone In The U.S.

avril 17, 2007

BASKING RIDGE, NJ — Verizon Wireless today announced America’s Choice® Select plans that include Unlimited Messaging. The owner of the nation’s most reliable wireless network is also introducing new America’s Choice Family SharePlan® Select plans with Unlimited Messaging for all the lines on the plan. The new pricing plans include unlimited Text, Picture, Video Messaging and Instant Messaging to anyone on any network in the U.S.

“The new plans are in response to customers’ increasing demand for greater text messaging options,” said Jim Naughton, director of consumer marketing for Verizon Wireless. “Text messaging has moved from being a nice feature to a necessity for many customers. With the Quick Text features on many devices today, more and more professionals are using the service, in addition to the many teenagers who depend on text messaging for fast communications.”

During the fourth quarter of 2006, Verizon Wireless customers sent and received an industry record-setting 17.7 billion text messages and exchanged more than 353 million picture and video messages.

To get Unlimited Messaging from Verizon Wireless, customers may call customer service at 1-800-2 JOIN IN or dial *611 from their Verizon Wireless phone.

Verizon Wireless recently introduced its 30-day Test Drive, an industry first that lets customers experience its network virtually risk-free for 30 days. If customers are not satisfied with their experience and take their numbers to another carrier, Verizon Wireless will refund their money for calls, equipment, activation fee and taxes.

For more information on Verizon Wireless products and services, visit a Verizon Wireless Communications Store, call 1-800-2 JOIN IN or go to www.verizonwireless.com.

More Messages Mean More Value As Verizon Wireless Introduces Unlimited Text, Picture, Video And Instant Messaging To Anyone In The U.S.

technorati tags: , , , , , , , , , , , , , ,

Mobile Marketing – Press Release : Top Brands choose Blyk for Mobile Advertising

mars 27, 2007

CANNES, France, March 26, 2007 – Major brands, including Buena Vista, Coca-Cola, I-play Mobile Gaming, L’Oreal Paris, StepStone and Yell.com mobile have confirmed that they will be among the first advertisers to use the Blyk network when it launches in the UK this summer.

Blyk is the first pan-European ad-funded mobile network. The medium offers 16-24 year-olds free mobile phone calls and texts in return for receiving advertising to their mobile handsets.

Blyk will work closely with this diverse group of advertisers to pioneer usage of its creative ad formats and sophisticated profiling system. The member profiling enables brands to build a dialogue with a highly relevant group of young consumers who welcome the interaction and information. The impact of the campaigns can then be tracked in real time, allowing advertisers to view, assess and adjust their activity accordingly.

Lee Jury, Executive Director of Buena Vista International, said; “We are
delighted to be working with Blyk, to ensure we can communicate relevant releases to selected demographics through this highly targeted, unique, measurable and personal channel.”

I-play Mobile Gaming CEO, David Gosen, said; “Blyk provides visibility on who and when people are playing mobile games, information which the industry has been sorely in need of. CRM is a basic business principle to driving revenues and building loyalty and we haven’t been able to put this in place until we have access to real data on what our customers are doing. Now, thanks to Blyk’s offering, we can start to have some transparency on this issue.”

”We are extremely pleased to be working with some of the most forward-thinking brands who value the direct access and accountability that Blyk provides. The diversity of brands reflects the broad range of advertising opportunities through the Blyk network.” said Jonathan MacDonald, UK Sales Director.

About Blyk
Blyk is a pan-European free mobile operator for young people, funded by advertising. For advertisers, Blyk is an innovative mobile media channel offering direct engagement with a young audience with real time feedback. Blyk was co-founded in 2006 by Pekka Ala-Pietilä and Antti Öhrling and has offices in Helsinki, Finland and London, UK. Blyk is launching first in the UK market in mid-2007, with other markets to follow.

For more information, visit about.blyk.com.

» PressBlog – Blyk

technorati tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Mobile Marketing : Questions for Enpocket CEO Mike Baker

mars 15, 2007

The mobile industry’s CTIA Wireless, a show covering wireless, broadband convergence and mobile computing, is just a few weeks away; and many companies will use the event to launch new ad products and partnerships.

Among those present will be Enpocket, one of the oldest surviving mobile firms. Enpocket enjoys a special relationship with Sprint, the carrier with arguably most vocal plans to sell and traffic mobile advertising. In the run up to the conference, ClickZ spoke with CEO Mike Baker about the trajectory of his company, that of the industry as a whole, and the state of budget allotments for advertising on handheld devices.

Q. Briefly, what’s the origin of Enpocket?

A. We started in 2001, and were active in Europe and Asia before being active in the U.S. Now the majority of our revenue and the majority of our company is based [in the U.S.], a reflection of market growth.

We focused on the brands that have the most to gain from mobile marketing, which are the mobile carriers themselves. Vodafone, Sprint, Virgin use our platforms to message their customers about buying services, ringtones, text messaging, and plans. First party promotional marketing that really shows up to a subscriber as receiving a text message or multimedia message.

Q. How has that carried over to the brand side?

A. We’ve done over a thousand campaigns for brands over the years. We started with a mechanism most people use, SMS; now we’re seeing greater adoption and doing brand campaigns that appear as display advertising within the browser.

What we’ve really learned is that the buyers, the brands and the agencies are confused by the fragmented niche players. Company one sells mobile media, company two delivers text messaging campaigns, company three builds mobile Web sites. [Marketers] want to work with a company that has experience executing the entire solution. Enpocket brings a total mobile solution, so marketers can deal with one company, soup to nuts. Plan, create, and optimize campaigns from a mobile device.

Q: Is that the advantage of offering a portfolio of services instead of a single service?

A. It’s a personal device. It can’t just be about banner ads. Marketers need more than just banner ads. We want to use the banner to draw people into highly engaging experiences, like a quasi-application that’s branded. For example, use the banner to let people know we’ve got a store finder on the mobile Web or that they can download a branded wallpaper or that they can sign up for text notifications of sales. We’re able to put all these things together to solve sales problems.

Mobile is complex enough without having to deal with a cadre of niche vendors. While focusing on a niche may be a nice differentiator, the market is too complex to expect advertisers to work with several companies to pull together a comprehensive mobile program. Our niche, if you will, is the complete solution.

Q. Do you see some sort of industry consolidation down the road?

A. I don’t worry about that. My view is that meshing together companies probably doesn’t create very integrated solutions. It needs to happen down on a platform level. We have a platform; the technology itself does all the things we need it to do. You can’t recreate it by cobbling Frankenstein’s monster of limbs.

My worry for the industry is that it’s not able to organize itself and show brands an effective place to spend money… I think the industry does need to come together to make it easier for brands and agencies to transact in the medium, making it simpler to buy or run campaigns, and syndicate the ad buying opportunities.

Q. What can be learned or carried over from Internet content and marketing?

A. It is a different medium… You can’t port Internet experiences to the small screen. Internet companies like Yahoo had to fundamentally rework the product offering on the channel. To succeed in mobile is not a given for Internet companies like Yahoo, Google, and MSN because it does require them to produce different assets, different experiences. They’re still in a very good position to leverage an adjacent opportunity in the mobile space.

In general I would say the display advertising market for mobile is very early. That said, I see a definite appetite among brands to engage in that sort of mobile advertising. This is a building year, a learning year, a testing year. The difference between this year and last year is that there are a lot more people testing. We’re really looking at later 2007 and 2008 for a pretty significant pick up for brands and advertisers moving from test mode to a recurring spend in mobile advertising.

Q. What is allowed by 3G and high-speed access?

A. We see a more actively engaged audience… Look at what broadband has done. It really led the interactive industry into the golden age. Without it, you’re back in the text messaging mode; with it, you’ve got the full palette.

The U.S. is very interested in rich media. The U.S. is different than Europe and Asia. Where I predict we’ll be ahead is in the use of the browser, and I think that will correlate directly with the roll-out of the 3G networks. The bandwidth allows an experience to click as often as you would on your desktop.

Q. Where does the industry stand on reporting and measurement?

A. We’ve spent a lot of time trying to create reporting like you would find on the Internet, like Internet advertising can do. Measuring on mobile is harder, because this medium doesn’t have cookies right now. The unique identifier, the numbers, are not always available unless somebody has consented to give it to the brand.

Q. What advice do you have for brands experimenting in the mobile channel?

A. Part of the value of spending money is learning, and if the reporting is not good then you’re not really learning. Learning what doesn’t work and why is as important as learning what does work and why.

Questions for Enpocket CEO Mike Baker

technorati tags: , , , , , , , , , , ,

Enpocket Wins Best Mobile Marketing Campaign at the 2006 MITX Awards

novembre 20, 2006

Boston – Enpocket, the Intelligent Mobile MarketingTM company, has been selected as a winner in the Best Mobile Marketing Campaign category at the 2006 MITX Awards for its work with the A&E Network. Enpocket created a unique mobile marketing program that engaged viewers of the popular A&E show “Dog the Bounty Hunter” with entertaining interactions that enabled viewers to exchange quips with show’s main character via text messaging and also reminded fans to watch the show.

The annual MITX Awards is the largest awards competition in the country that recognizes achievements in the development and implementation of interactive technologies. Winners were announced in 25 categories, including five “Best of” awards, at a ceremony attended by more than 800 industry professionals held on November 8th at the Boston Copley Place Marriott.

“We’re excited that MITX has recognized one of many exciting campaigns that Enpocket is creating on behalf of our clients. The Dog the Bounty Hunter mobile program was a big success, producing an incredibly high participant engagement with the A&E brand, as well as exceptional recall of campaign messages,” said Mike Baker, Enpocket’s President and CEO. “The qualitative research conducted during the mobile campaign proved that mobile marketing is an effective ‘tune in’ vehicle for television programs and improves brand perception of both the show and the network.”

Entries were judged by more than 100 industry professionals representing various disciplines including creative directors, designers, technologists, online media representatives, investors and business professionals.

For the full list of winners, please visit www.mitxawards.org.

Enpocket Wins Best Mobile Marketing Campaign at the 2006 MITX Awards

technorati tags: , , , , , , , , , , , , ,

Mobile Marketing – Press Release : MAXIM’s ‘Monkey’ Mag Promoted By Bluetooth

novembre 15, 2006

London, UK- November 13, 2006, Qwikker (www.qwikker.com), the leading provider of user-driven, on-location mobile content distribution today revealed that Dennis Publishing, home of Maxim men’s magazine, are using the Qwikker Pub Network to deliver a mobile video clip that consumers can download for free via Bluetooth during the launch month of the world’s first web-based weekly men’s lifestyle magazine ‘Monkey’.

In 450 pub venues across the UK, enabled with the Qwikker system, brands can deliver content-based marketing campaigns directly to consumers’ mobile phones at no cost to the end user. In the case of Monkey magazine, customers can opt-in to download the humorous 20 second ‘Keepy Uppy’ viral video clip that is a central element of Monkey‘s four week launch marketing campaign.

“This new media channel enables brands to connect to a targeted audience and to directly measure the impact of their marketing campaigns. Furthermore the message is no longer fleeting- the content resides on the end-users’ phone for later viewing and sharing with friends, until deleted at will.” said James Martin, European Director, Qwikker.

Qwikker goes beyond traditional, impression-based, out-of-home advertising methods by giving brands the capability to measure the response rates and acceptance of content-driven marketing in exact detail.

In addition to the delivery of single media files and content items, Qwikker allows brands to deliver mobile channels, which are collections of user-selectable content, interactive information, and clickable links for users to respond directly to brands at any later time via their phone.

Content can consist of video clips (such as in the case of Monkey), games, Java apps, MP3s (used at the Virgin Mobile V-Festival and the recent Robbie Williams tour), ringtones, images, mobile coupons, and links to outside internet sites.

Qwikker Press Release

technorati tags: , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Mobile Marketing – Press release : Proximity-based targeted mobile content gets fingers clicking at Virgin Mobile V-Festival

novembre 14, 2006

London, UK November, 6th 2006, Qwikker (www.qwikker.com), the leading provider of user-driven, on-location mobile content distribution, revealed today the results of its service installed at this years’ Virgin Mobile V-Festival. The results confirm that Bluetooth and the proximity-based model of distributing mobile content is a big hit with mobile consumers.

Qwikker’s service enables consumers to ‘connect and select’ mobile content at the point of interest through a non-intrusive, branded channel based system. Qwikker’s service takes advantage of Bluetooth to deliver rich content without network data charges.

The Virgin Mobile V-Festival is one of the most popular events of the music festival season with top-line acts performing across two festival sites in the UK. Innovation and consumer value are synonymous with the Virgin brand, and with this in mind Virgin Mobile turned to Qwikker to help festival goers connect with exclusive mobile content – through a dedicated Bluetooth downloadable Virgin Bites mobile channel.

Consumers who downloaded Qwikker’s Virgin Bites mobile channel were given a menu of content enabling them to browse, and then download music-related content of interest to them. Critically the Virgin content channel remains on the consumers’ handset, which is updateable over-the-air (OTA) – further extending the brand relationship.

Based at the Chelmsford Virgin Mobile V-Festival venue, Qwikker integrated its Bluetooth mobile content system to provide coverage across the entire festival site. Visual displays encouraged concertgoers to turn on their Bluetooth connection, who were then asked, on their phone screen, if they wanted to download the Virgin Bites mobile channel. The content, which was free of charge, included ring tones and videos from Morrisey, Kasabian and The Young Knives, as well as an exclusive video film trailer of Little Miss Sunshine.

Steve Rogan, Head of Sponsorship at Virgin Mobile, said “At Virgin Mobile we are always looking at ways to enhance our customers’ experience. By enabling the exclusive download of a choice of mobile content at the Virgin Mobile V-Festival, we ensured that customers could get really close to the bands interactively. The music and the fans are the most important thing after all. Qwikker’s service was well received and added real value to the overall festival experience”.

James Martin, European director of Qwikker, commented on the V-Festival’s success: “As the figures demonstrate, consumers are very receptive to mobile content delivered via Bluetooth when it’s relevant and they are given choice. Virgin and other leading brands recognise the opportunity to connect and interact with consumers in a targeted, contextual environment.”

Who downloaded what mobile content at the Virgin Mobile V-Festival:
In total, 12,410 festival goers downloaded Qwikker’s Virgin Bites mobile content channel enabling them to browse and download additional exclusive content items, setting a new bar for user-driven mobile content consumption..

– 34 % – The Kasabian ‘Empire’ video was the most downloaded mobile content
– 18 % – Morrisey’s ‘in the future when alls well’ video was the second most popular download
– 13 % – downloaded the Young Knives video and ringtone
– 12 % – downloaded the Morrisey ‘in the future when alls well’ ringtone
– 7 % – downloaded a RedBull video and – 5 % the Little Miss Sunshine video

About Qwikker
Specialists in proximity marketing services and content distribution, Qwikker provides a direct-to-mobile network of interactive service points across Europe and the US. Combining Qwikker’s Bluetooth technology with traditional physical advertising, brands can extend their relationship with consumers by offering a selection of desirable content (either free or premium), which can be downloaded onto mobile phones. Content can be anything from video clips, games, MP3s and ringtones, to artwork, mobile coupons, and links to WAP sites or phone numbers.

Qwikker Channels is a customized java application, which enables consumers to browse menus of content without having to use a data connection, and then download content and information via Bluetooth, WAP and SMS connectivity. The Qwikker, application and the content channels within it can be distributed from location-to-phone and then forwarded by consumers, phone-to-phone, giving brands the opportunity to leverage the power of peer-to-peer content sharing.

Qwikker maintains the largest direct-to-mobile location content network in the world, with over 650 Bluetooth enabled service points across the UK in pubs, clubs, concerts, festivals, cinemas, public spaces and the London Underground. Fast and easy to install, Qwikker’s portable service points can also be deployed for one-time or seasonal events. Brands which have leveraged the Qwikker network include Yahoo!, Channel 4, EA Games, Universal Music, 20th Century Fox, Robbie Williams/ ie: music, Nokia and Universal Pictures.

Backed by Sequoia Capital and Enterprise Partners Venture Capital, Qwikker has offices in San Francisco and London. www.qwikker.com

technorati tags: , , , , , , , , , , , , , , ,

Peugeot Completes Mobile Marketing Campaign

octobre 27, 2006

The mobile marketing firm, Puca has announced that it has completed a mobile phone based advertising campaign in Ireland, to launch the new Peugeot 207 motorcar. The campaign, which included billboard, mailing, press and radio advertising, encouraged target customers to download a link to a mobile internet website which they could view on their handset. It has resulted in a large volume of responses, and with 40% of respondents providing personal contact details, the campaign has proven to be very successful in generating test drives.

Peugeot is one of the first in Ireland to use mobile internet marketing and to integrate it across an entire campaign.

Vincent Delettre, CRM manager, Peugeot Ireland said, « The real advantage of mobile internet marketing was being able to introduce much more creativity, colour, interactivity and fun to our mobile marketing. The results have been very strong to date. They certainly justify our plan to allocate a larger proportion of our advertising budget to mobile. »

Puca has undertaken a number of surveys into the use of mobile marketing. Its latest research shows the Irish market for mobile marketing growing to EUR17 million, or 1% of the total advertising market in Ireland in 2007. P?forecasts this to grow very substantially to 5% of the total advertising market by 2010, with a value of over EUR100 million.

Peugeot Completes Mobile Marketing Campaign

technorati tags: , , , , , , , , , , , , , ,

Mediacontacts et MSN s’interrogent sur l’avenir du marketing interactif

octobre 20, 2006

En partenariat avec MSN, Mediacontacts, réseau interactif de MPG (groupe Havas), s’est interrogé jeudi matin sur l’avenir du marketing interactif…

Multiplication des écrans, fragmentation de l’audience, participation des internautes,.. le monde des médias connaît un grand chambardement et MediaContacts, branche interactive de MPG, filiale d’achat d’espace de Havas, s’est associé à MSN, pour organiser jeudi matin à Paris une matinée pour s’interroger sur l’avenir du marketing interactif.

« Avec plus de 27 millions d’internautes, en croissance de 13% par an, et un chiffre d’affaires publicitaire de 1 milliard d’euros pour le seul premier semestre, en croissance de +57%, le web est désormais un média incontournable en France. Les frontières s’estompent entre le online et le offline et la mission de Mediacontacts est d’accompagner les annonceurs dans ce nouveau monde, de plus en plus stratégique mais également de plus en plus complexe » a expliqué en introduction Pascal Dassieux, DG de Mediacontacts.

Venu officialiser le lancement de Microsoft Digital Advertising solutions, Olivier Marcheteau, DG de MSN France a confirmé cette vision en précisant que cette nouvelle régie allait non seulement commercialiser les espaces publicitaires de MSN, MSN video, Windows Live mais également ceux de Xbox live sur console de jeu ou ceux de Office online, complément des logiciels bureautiques Office. Marc Bresseel, Directeur commercial EMEA de MSN, est également venu rappeler le potentiel publicitaire de Windows Live Messenger pour les marques, avec de nouveaux formats comme les packs de personnalisation ou les « bots » permettant aux internautes de communiquer .. avec une marque. « C’est l’engagement maximal entre un consommateur et un annonceur » a-t-il expliqué.

Directeur général d’Orange Mobile France, Jean-Noêl Tronc a sa part rappelé le poids qu’avait pris le téléphone mobile, adopté par 80% des français, dans le paysage audiovisuel, et l’importance d’intégrer ce « 4e écran » dans les plans médias des annonceurs. Il a également souligné la montée en puissance de l’internet mobile, touchant plus de 13,4 millions de mobinautes français et l’essor de la télévision mobile, surprenant même les sages du CSA. Longtemps en charge de la stratégie d’Orange, Jean-Noël Tronc a enfin invité les invités de Mediacontacts à méditer sur le potentiel du marketing mobile, quand il combinera le haut débit, le permissive marketing, la géolocalisation et le m-paiement…

Fragmentation des écrans, convergence télévision et internet, personnalisation des services mais également participation des internautes : tous ces concepts étaient également au cœur de la présentation de Dominique Delport, directeur général de MPG France et de Don Epperson, Directeur général monde de MediaContacts. Très attentifs aux révolutions technologiques, les deux hommes ont rappelé la nouvelle donne pour la télévision, avec la multiplication des chaînes et l’arrivée des magnétoscopes numériques, pour la presse, avec la montée en puissance du web, des webzines, des blogs ou du RSS, mais également pour l’affichage, avec le développement du papier numérique et l’introduction de l’interactivité, grâce à bluetooth ou à la technologie NFC. « La période est marquée par cette triple révolution technologique et par l’introduction du temps réel. Cela oblige une agence comme MPG à investir en amont, pour optimiser le ciblage, et bien entendu en aval, pour améliorer la mesure des campagnes publicitaires » a expliqué Dominique Delport.

Anthropologue chez Microsoft, Anne Kirah a conclu cette matinée en dessinant le profil du consommateur de 2010, établi grâce à ses observations des adolescents d’aujourd’hui. Premier constat : la génération digitale ne partage plus forcément les valeurs des baby boomers. Née avec l’internet ou le téléphone mobile, cette génération n’oppose pas le monde réel et le monde virtuel. « Un sentiment n’est jamais virtuel » souligne Anne Kirah. L’anthropologue a également expliqué que cette génération savait gérer l’hyperinformation (utilisation des bons outils, optimisation du temps), qu’elle s’assumait radine (« je trouverai moins cher sur internet ») et cynique (« si le produit ne me plait pas, je n’hésite pas à changer »), et imposera de plus en plus son pouvoir sur sa famille, ses amis et ses futurs collègues de travail.

En conclusion, Mediacontacts et MSN ont confirmé la généralisation du numérique pour les médias et la nécessité pour les marques de bâtir une relation de confiance avec les internautes. L’heure est au changement. Reste à savoir si les annonceurs sauront désormais adopter la bonne stratégie..

NetEconomie :: Mediacontacts et MSN s’interrogent sur l’avenir du marketing interactif

technorati tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Marketing Mobile : Economie Matin se lance dans le Mobile Tag et devient le premier journal interactif d’Europe

octobre 18, 2006

Depuis septembre, Economie Matin propose à ses lecteurs le premier journal interactif en partenariat avec Watisit, département Marketing Mobile de Publicis Dialog, et Mobiletag, société filiale d’Abaxia spécialiste des solutions d’informatique mobile professionnelles.

Des tags 2D autrement baptisés Mobiletag ®, placés dans les articles, permettent d’accéder à des services depuis son téléphone mobile. Le premier d’entre eux est l’envoi de l’article associé au tag à un collègue, un ami, d’un simple clic sur son téléphone mobile, pour le coût d’un simple SMS non surtaxé. Le tag associé à la rubrique Conso CultureCoach permet en outre de découvrir directement sur son mobile les prix sur PriceMinister.com des CD et DVD recommandés.

Dans un proche avenir, Economie Matin proposera à ses lecteurs d’autres contenus interactifs, comme par exemple des contenus associés à l’article principal publié dans le journal, mais aussi, des interviews audio en streaming, ou encore des reportages vidéo. La diffusion d’animations interactives, mais aussi l’accés à des services comme le calcul d’un emprunt immobilier, le portefeuille boursier, le cours d’une action toujours depuis son mobile, seront possibles. La encore d’un simple clic sur son téléphone, en passant l’appareil au dessus d’un tag interactif ! Ces tags peuvent également être insérés dans les publicités pour accéder à des informations ou des services complémentaires, toujours depuis son mobile.

Ces mobile tags sont conçus pour être capturés via l’appareil photo d’un téléphone mobile avec une application gratuite développée par Mobiletag et, une fois « scannés », donnent accès à un service ou un contenu multimédia, sans que l’utilisateur ait besoin de saisir manuellement l’URL du site concerné.

Pour Domenico Surace CEO de Mobiletag
« Cette opération, première en Europe, est destinée à vulgariser l’usage des tags qui font un tabac au Japon, devançant même les SMS. »

Pour Jean-Baptiste Giraud, Président Directeur d’Economie Matin,
« Les tags permettent d’accéder à de nouveaux contenus en association avec le magazine Economie Matin sans effort, d’un simple clic. C’est l’avenir de la convergence papier Internet en situation de mobilité. »

Pour Georges de la Ville Baugé, Directeur Associé de Watisit,
« Les annonceurs comme Société Générale, Sony BMG, Pages Jaunes, Meetic, Euronews commencent à utiliser les technologies permettant une interactivité avec les prospects, une voie montante : accès à un portail mobile de contenu, prise de contact, de rendez vous, envoi de documentation. C’est l’avenir de la publicité, presse, mais aussi en affichage ».

PRMinds – ECONOMIE MATIN SE LANCE DANS LE MOBILE TAG ET DEVIENT LE PREMIER JOURNAL INTERACTIF D’EUROPE

technorati tags: , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Marketing Mobile : La Caisse d’Epargne lance Movo, un service de transfert d’argent par SMS

octobre 18, 2006

La Caisse d’Epargne lance Movo, un service de transfert d’argent directement par SMS depuis un téléphone mobile. Ce nouveau service, totalement indépendant des opérateurs mobiles, permet d’effectuer des transferts d’un compte bancaire à un autre.

Son principe est simple. L’émetteur du transfert doit d’abord envoyer un SMS à la plate-forme de gestion du compte comportant son identifiant, le code de sécurité au dos de sa carte bancaire, le montant à envoyer et le numéro de mobile du destinataire du transfert. Ce dernier reçoit un SMS confirmant le paiement s’il est déjà inscrit à Movo ou l’invitant à se connecter au site Movo pour saisir son identité bancaire. Enfin, l’émetteur du transfert reçoit un dernier SMS confirmant le transfert.

Avec Movo, il est possible d’effectuer des paiements de 1 à 150 euros sans dépasser 1000 euros par an. Le service est gratuit pour le destinataire du transfert. Il est facturé 6 euros par an à l’émetteur. Le coût d’un transfert revient à 50 centimes d’euros.

Si l’envoi de paiement est réservé, pour l’instant, aux clients de la banque, tout possesseur d’un compte courant détenteur d’une carte bancaire peut en être bénéficiaire. L’identification, l’authentification et la sécurisation du service reposent sur les systèmes SP Plus et Id-tronic, solutions développées par GCE Newtec, filiale du groupe Caisse d’Epargne.

Bientôt concurrent de PayPal

D’après une étude réalisée en juillet 2006 par la société d’études marketing Data Nova pour la Caisse d’Epargne, plus de deux millions de personnes seraient prêtes à utiliser le téléphone pour réaliser des paiements et 62% de ses clients estimeraient la solution « pratique et rapide ».

Le service Movo est proposé via SMS pour l’heure, il devrait bientôt s’étendre à l’Audiotel, au Wap, à l’i-Mode et à l’e-mail. Movo est proposé quelques mois seulement après le lancement de la version Wap de PayPal, l’outil de paiement électronique par courrier électronique d’eBay. La concurrence pourrait venir également des opérateurs mobiles qui testent depuis plusieurs années des outils de paiements mobiles.

Actualité — vnunet.fr — La Caisse d’Epargne lance Movo, un service de transfert d’argent par SMS

technorati tags: , , , , , , , , , , , , ,

Sybase rachète Mobile 365

septembre 8, 2006

En vue d’étendre son offre de solutions mobiles, Sybase, l’éditeur de logiciels de gestion d’informations et de mobilité vient d’acquérir Mobile 365, fournisseur de services de messageries sur téléphones mobiles, pour 400 millions de dollars. L’opération devrait être finalisée au cours du quatrième trimestre de cette année.

Mobile 365 propose des solutions permettant l’envoi de plus de trois milliards de messages par mois. Ce rachat permettra à Sybase de commercialiser des services de messagerie mobile hébergés sur le réseau de Mobile 365.

Grâce à cette acquisition, Sybase deviendra un opérateur capable de diffuser et de facturer des mini-messages à travers les réseaux de nombreux opérateurs mobiles puisque Mobile 365 travaille déjà avec des opérateurs comme T-Mobile ou Vodafone.

Sybase se donne un an pour intégrer les solutions de Mobile 365 dans ses produits. Mobile 365 fonctionnera comme une filiale de Sybase qui espère tirer les premiers bénéfices de ce rachat dès la fin 2007.

(Atelier groupe BNP Paribas – 07/09/2006)

Sybase rachète Mobile 365 Investissements – Atelier.fr

technorati tags: , , , , , , , , , ,

Marketing mobile, nouvel eldorado des publicitaires

août 30, 2006

COCA-COLA a franchi le pas. Sa nouvelle campagne, « Prends la vie côté Coca-Cola », le géant américain des sodas l’a déclinée en télévision, en affichage, sur Internet et… sur le mobile. En un click, les courbes de la célèbre bouteille apparaissent sur l’écran du téléphone et le mobinaute accède à des sonneries, des fonds d’écran et des « plans Coke ». Dans le cadre d’une nouvelle opération de promotion, il peut même entrer sur son portable les points collectés sur les produits de la marque et gagner des objets collectors.

Derrière cette première de Coca-Cola en France, on trouve ScreenTonic. Numéro un européen de la publicité sur mobile, cette start-up est la première régie exclusivement dédiée au mobile. Elle vend des espaces publicitaires sur les portails des opérateurs mobiles et gère la campagne. En avril, cette PME de 35 salariés au chiffre d’affaires d’environ 6 millions d’euros a levé 5,5 millions auprès de 3i et d’I-Source Gestion. Objectifs : renforcer son réseau en Europe et développer sa technologie. Car du simple SMS envoyé aux seuls abonnés consentants, la « m-pub » est passée aux MMS vidéos et, maintenant, aux liens textes ou bannières sur les portails Internet mobile avec renvoi sur un site mobile. « Notre première campagne vidéo date du début 2005, pour le lancement du film de la Fox Trouble Jeu », se souvient Marc-Henri Magdelénat, directeur associé de ScreenTonic. Le début d’une révolution…

Preuve de l’intérêt croissant de ce nouvel horizon publicitaire, la Société générale, Total, MacDonald’s, Adidas, Air France, France Télécom, Apple, L’Oréal ou encore Peugeot ont intégré le mobile dans leur communication. Orange annonce déjà 4,5 millions de visiteurs uniques par mois sur le portail Orange World Classique et SFR 4 millions sur Vodafone Live.

Une nouvelle opportunité de revenus

En juillet, TNS Media Intelligence a lancé la première veille publicitaire sur les mobiles. Sur les quatre premiers mois de l’année, elle a comptabilisé 2,4 millions d’euros brut dépensés par les annonceurs, dont 402 000 euros par le premier d’entre eux, France Télécom. Rapporté aux 6,5 milliards enregistrés sur la même période pour l’ensemble du marché, c’est une goutte d’eau. Mais elle promet de devenir océan.

Maurice Lévy résume le phénomène d’une formule choc : « La publicité sur le mobile, c’est le 1789 de la publicité. » Le président du directoire de Publicis Groupe assure qu’il s’agit du média « le plus extraordinaire » jamais inventé.

A vrai dire, le mobile est un rêve d’annonceur. Il est à la fois intime (60 % des abonnés jugent qu’il est plus grave de perdre son téléphone que ses clés ou son portefeuille), de masse – on compte 49,7 millions de détenteurs de portables dans l’Hexagone – et omniprésent car à portée de main du consommateur en moyenne 16 heures par jour !

« A condition de ne pas être intrusif, le mobile permet de matérialiser une pensée, un désir sur-le-champ », s’enthousiasme Marc-Henri Magdelénat. Il permet un ciblage très fin du message et une maîtrise du timing. Mieux vaut promouvoir un film l’après-midi de sa sortie ou lorsque le mobinaute adolescent s’approche d’une salle de cinéma. JCDecaux envisage de doter ses Abribus de puces émettrices de messages publicitaires à l’adresse des passants équipés de bluetooth. De son côté, l’institut OMD prédit un bel avenir aux codes interactifs ou « mobile tags » : « Il s’agit de photographier avec le téléphone un code inscrit sur un panneau d’affichage, une page de magazine ou un écran de télé, et le mobile emmène directement le client au service Internet mobile concerné. »

Un milliard de dollars en 2009

Les groupes de télécoms suivent avec intérêt le phénomène. Confrontés à la concurrence d’Internet, ils y voient une nouvelle opportunité de revenus. Et, pourquoi pas, un nouveau modèle. Aux Etats-Unis, Virgin Mobile offre depuis juin des minutes de communication gratuites aux abonnés qui acceptent de visualiser un spot de 30 secondes, puis de répondre par SMS à un questionnaire. Microsoft et PepsiCo se sont laissé tenter par l’opération « SugarMama ».

Portée par l’essor des écrans couleurs, de la vidéo et bientôt de la télévision mobile, la déferlante de la m-pub est pour demain. « Très prochainement, le plus important et le seul média que les gens auront avec eux sera leur terminal mobile », pronostique Andrew Robertson, le président de BBDO Worldwide.

En Europe et aux États-Unis, le marché devrait dépasser un milliard de dollars dès 2009, quatre fois plus qu’aujourd’hui, estime l’institut Visiongain. « Le mobile est aujourd’hui vis-à-vis de la publicité dans la même situation qu’Internet en 2001 », assure un connaisseur. Et déjà, certains experts envisagent des taux de croissance annuels identiques. Autant dire de plus de 200 %.

Le mobile, nouvel eldorado des publicitaires

technorati tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Mobo: Stop Waiting. Skip the Line. Order Food On The Go Mobile Marketing

juillet 27, 2006

1. Order On the Go with a Text Message : Order a saved favorite or select a restaurant and customize from their menu.

2. Pay automatically from your account : each order is securely billed to your linked credit card

3. Know when the food is ready : MOBO will text message you that your order has been accepted and the estimated time when it Will be ready.

– Mobo Text Message Commands

SEND ALL TEXT MESSAGE COMMANDS to 46626 (or 10991, if you’re a Verizon user.)

Send ‘fave’ to get a copy of your Faves sent to your phone

Send the fave number to order that Fave

Send ‘help’ to get help

– Mobo Saved Faves

Mobo lets you save favorites so you can order on-the-go without the trouble of writing out the full description of your order. A « Fave » is a meal that you plan to order more than once. You can save as many items as you like as one Fave- for example, a cheeseburger, fries, and a large vanilla shake could be combined as a single saved Fave. Mobo then assigns a numeric « Fave # » to each Fave.
You can then text-message the Fave # to Mobo to order your Fave and pay.

– MOBO Restaurants:

Mobo gives you priority access at the City’s hottest eateries.
Want the City’s best burger? Go New York Burger Co.
The best salad? Go Tossed. You’ll find these and many more when you go Mobo:

Madison Square Park:
Benvenuto (B’way/23rd),
Mangia (5th/23rd),
New York Burger Co (Park/23rd and 6th/21st),
Tossed (6th/23rd),
Subway (32 East/23rd)

ROCKEFELLER CENTER:
Ben & Jerry’s,
Dunkin’ Donuts,
Subway,
Tossed,
Yummy Sushi

NYU:
All About Food (19 Waverly Pl)

WALL STREET:
Panini & Co. (115 Broadway)

NEW HAVEN, CONNECTICUT:
Koffee Too (276 York St)

Mobo: Stop Waiting. Skip the Line. Order Food On The Go

technorati tags: , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Secret’s in Times Square : Reuters Sign Mobile Marketing

juillet 20, 2006

THE APOSTROPHE in the title of this post is intentional – because Secret Deodorant PR types was in Times Square, New York this week, asking passers-by to send text messages containing their own secrets for display on the famous Reuters screen.

Computer kiosks in the area for people to use to transmit their deepest, darkest secrets. This isn’t the first time that Secret has used interactive marketing however. Here are some secrets that were let out of the bag the last time that they held a Secret soire in downtown Manhattan:

I backed up over our mailbox and told my wife it was our son’s fault.
I got a face lift and still deny it to all of my friends.
I eloped and got married last week but I have told no one.
I was married once before and my family doesn’t know.
I won the lottery and never told my family.
I never graduated from college but my parents think I did…
Check the Secret’s page



Check the Reuters Sign Page

The Messaging Times » Secret’s in Times Square

technorati tags: , , , , , , , , , , , , , , ,

Myspace Bulletin : The Omen 666 Mobile Marketing

juillet 18, 2006

The omen 666 Mobile Marketing on Myspace offers users to get a free ringtone and free Wallpaper for their phone.

La campagne marketing mobile de la FOX pour la sortie du film The Omen 666 offre une sonnerie et un fond d’écran pour téléphone.


You get the free content with text messaging :

text DAMIEN to 20FOX to get a free ringtone / SMS DAMIEN à 20FOX pour la sonnerie gratuite

text 666 to 20FOX to get a free Wallpaper / SMS 666 à 20FOX pour le fond d’écran

If you are interested in Social Network Advertaising, I invite you to check the adsmyfriends myspace.com profile where you can find 188 Ads Profiles :

http://www.myspace.com/adsmyfriends

www.myspace.com/666

technorati tags: , , , , , , , , , , , , , , ,

Myspace bulletin : 173 Ads Profiles on Ads My Friends

juin 30, 2006

« Ads My Friends » contains all Ads Profiles on Myspace.

There are now 175 friends in the « Ads My Friends » profile (173 Ads + Tom + Ads My friends Friends)

You can find many brands such as Helio, MotoQ, Virgin Mobile, Cingular, Energizer, Adidas, Nike, VW, Dodge, Honda, Maybeline, H&M, Colgate, Crest, Aquafina, and Advertainment like movies trailers games and contests.

If you want to be a friends of « Ads My Friends », just make a request to « Ads My Friends Friends » just in the friends list.

You can check previous posts in … MOBILE ALLEY … about Myspace Ads Profiles and Bulletins :

Crest IQ Quiz

Myspace bulletin for Adidas Mobile Portal

Adidas dream Team on Myspace

Myspace goes Mobile with Helio and Cingular

Virgin Mobile adopte un profil unique pour ses 2 campagnes sur Myspace

Motorola Profil MotoQ sur Myspace

Make Friend with your fast

Ads My Friends collects Ads Profiles on Myspace

www.myspace.com/adsmyfriends

technorati tags: , , , , , , , , , , , , , ,

Les services mobiles trop chers pour deux tiers des Européens

juin 27, 2006

En Europe, seuls 32% des utilisateurs de mobiles se déclarent disposer à payer pour des services au-delà des simples SMS. C’est ce que révèle une étude du cabinet JupiterResearch (*) portant sur les usages et les intentions d’achat des Européens en matière de services mobiles.

«Indépendamment de la voix, les Européens utilisent leurs téléphones mobiles essentiellement pour des services de messagerie: le SMS est de loin le service le plus utilisé (79% des utilisateurs) suivi par la prise de photos et l’envoi de MMS (28%)», indique l’étude.

«L’adoption de services mobiles multimédias est essentiellement le fait d’adolescents et de jeunes adultes, mais reste relativement marginale au regard de l’ensemble de la population mobile.»

La France est au-dessus de la moyenne européenne dans la plupart des domaines. Ainsi, 33% de ses utilisateurs sont prêts à payer pour des services multimédias.

Par ailleurs, ils sont 10% à télécharger des logos, contre 6% en moyenne en Europe. Les sonneries ont également un succès supérieur dans l’Hexagone: 15% contre 12%. Même chose pour les jeux: 8% contre 5%, ainsi que la vidéo sur mobile: 9% contre 8%.

Le manque de téléphones compatibles n’est qu’un frein secondaire, note JupiterResearch: «Seule une petite fraction des utilisateurs possédant des téléphones multimédias compatibles (MMS, jeux, internet, musique,…) utilisent et payent les services correspondants». Il s’agit donc bien d’un faible intérêt pour ces services, dont les tarifs sont jugés encore trop élevés.

(*) Cette étude a été menée en septembre 2005 auprès d’un panel représentatif de 3.500 personnes réparties sur six pays: Allemagne, France, Royaume-Uni, Espagne, Italie et Suède.

Les services mobiles trop chers pour deux tiers des Européens – Actualités – ZDNet.fr

technorati tags: , , , , , , , , ,